La bourse est fermée

Maroc-Russie : la coopération renforcée par une dizaine d’accords

latribune.fr

Le Maroc maintient sa stratégie de diversification de ses partenaires internationaux lancée en 2014. Amorcée il y a deux ans avec un glissement vers la Russie et la Chine, celle-ci vise à équilibrer les rapports internationaux du Royaume, autrefois marqués par une forte coopération avec l'Union européenne (notamment la France et l'Espagne) et les Etats-Unis.

Rabat diversifie ses partenaires

Cette stratégie coïncide avec le retour en force de la diplomatie russe en Afrique du Nord ou encore au Proche et au Moyen-Orient. Moscou a ainsi sorti le tapis rouge lors de la visite effectuée par le Roi Mohammed VI en mars 2016, qui s'était soldée par la signature de 16 accords de coopération entre les deux pays portant sur les domaines de l'agriculture, de l'énergie et de la culture.

La visite du Premier ministre russe, Dimitri Medvedev à Rabat (11 au 12 octobre) à Rabat, s'inscrit dans cette optique et s'est soldée par la signature de 11 accords de coopérations dans les domaines douanier, agricole, militaire, diplomatique, administratif, commercial, culturel et en matière d'efficacité énergétique, énergie renouvelables ou encore sur l'usage pacifique de l'énergie nucléaire.

Ces accords ont été signés en présence de Saâdedinne El Otmani, chef du gouvernement marocain et de membres des gouvernements et de responsables des deux pays. Le premier accord conclu porte sur un protocole entre les douanes marocaine et russe sur l'échange d'informations préalables à l'arrivée des marchandises et des véhicules se déplaçant entre le Maroc et la Fédération de Russie. Le second accord porte sur un mémorandum d'entente sur la coopération dans le domaine agricole.

Coopération militaire

Cette moisson d'accords comporte également un volet militaire, visant à renforcer la coopération en la matière. Alors que les achats en armement et en technologie militaire de l'Algérie provenaient à 81% de Russie pour un total de 7,4 milliards de dollars

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Maroc : Nizar Baraka élu à la tête du Parti de l'Istiqlal
Maroc : l’allongement des délais de paiement assèche le tissu économique
Investissement : le marocain SJL s’ouvre à AfricInvest
Maroc : en recourant à l'hydrogène, Marrakech veut « décarboniser » les transports