Marchés français ouverture 3 h 40 min
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    28 766,21
    -792,89 (-2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 118,30
    -762,12 (-2,55 %)
     
  • BTC-EUR

    41 199,66
    +367,10 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    993,85
    +5,75 (+0,58 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, annonce que le réseau social ne recommandera plus de groupes politiques à ses utilisateurs

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

C'est un virage majeur pour le géant américain. Le réseau social Facebook, qui avait contribué aux printemps arabes il y a dix ans, entend désormais s'éloigner le plus possible des combats politiques pour se concentrer sur les interactions "positives", et lucratives.

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a annoncé mercredi 27 janvier que la plateforme ne recommanderait plus à ses utilisateurs les groupes militants ou politiques, une mesure déjà prise aux Etats-Unis cet automne pour tenter d'apaiser les échanges à l'approche d'élections américaines sous tension. Son objectif est de "calmer le jeu" et de "décourager les conversations clivantes", a-t-il expliqué lors de la présentation des résultats trimestriels de son groupe.

Le fondateur du géant des plateformes a ajouté qu'il cherchait aussi des moyens de réduire la proportion de contenus politiques sur le fil central des utilisateurs. "La politique a cette tendance à s'immiscer partout mais nous avons beaucoup de retours de nos membres qui n'en veulent pas", a-t-il assuré, précisant néanmoins qu'il serait toujours possible de participer à des discussions engagées.

Facebook accusé d'être au cœur de scandales politiques

Depuis (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi