Marchés français ouverture 3 h 30 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1963
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 800,48
    +7,34 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    52 843,49
    +166,96 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 401,56
    +20,62 (+1,49 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Marion Cotillard, Jacques Audiard, Pierre Niney... les professionnels du cinéma signent une tribune demandant la réouverture des cinémas

Magali Rangin
·2 min de lecture

Plus de 800 professionnels du cinéma, parmi lesquels Marion Cotillard, Jacques Audiard ou Pierre Niney signent ce mercredi une tribune demandant au président de la République de rouvrir les salles de cinéma.

Ils sont plus de 800 professionnels du cinéma à signer ce mercredi une tribune, diffusée notamment dans Le Monde, pour réclamer la réouverture des salles de cinéma. Parmi eux les acteurs Marion Cotillard, Guillaume Canet ou encore Pierre Niney, Léa Seydoux, Chiara Mastroianni et les réalisateurs Jacques Audiard, Laurent Cantet, Cédric Klapisch.

S'adressant au président de la République, ils évoquent une nouvelle fois leur "sentiment d’être éradiqués" et soulignent les paradoxes des mesures actuelles.

"Aujourd’hui, nous pourrons donc, encore et toujours, faire la queue pour aller acheter des baskets ou une glace, nous entasser dans les supermarchés ou prendre le train, même bondé, mais nous ne pourrons pas aller au cinéma. Ni au théâtre."

"Quelle injustice"

Ils livrent également leurs craintes pour le secteur. "Le cauchemar que vit l’industrie du cinéma, ses travailleurs et travailleuses, n’est pas tant celui de l’année 2020, certes extrêmement difficile, mais bel et bien celui des deux voire trois années à venir".

"Chaque semaine de fermeture ajoute à la catastrophe en marche", s'alarment-ils, inquiets de voir "l’avenir d’une profession hypothéqué, à mesure que les films terminés s’empilent chaque semaine sur les étagères des distributeurs".

"Quel gâchis. Quelle violence. Quelle injustice", lancent-ils.

"Il faut absolument réouvrir", a pour sa part martelé Richard Patry, président de la fédération nationale des cinémas français, sur notre antenne.

"Il faut revenir à la normale. Bien-sûr en mettant un protocole sanitaire strict, on est tout à fait d'accord. Et d'ailleurs, on l'avait appliqué entre les deux confinements. On est prêts à recommencer, mais là il faut que ça cesse. Il faut qu'on rouvre. Que les gens aient le choix de pouvoir aller au cinéma et au théâtre".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :