La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    6 509,76
    -13,68 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 746,95
    -2,40 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0337
    +0,0035 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 808,70
    -5,00 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    23 763,22
    +1 233,37 (+5,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    578,22
    +47,00 (+8,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,54
    +0,61 (+0,66 %)
     
  • DAX

    13 703,49
    +2,56 (+0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 481,02
    -26,09 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2219
    +0,0001 (+0,00 %)
     

Mario Draghi joue son avenir au Parlement italien

AFP - -

Mario Draghi doit se soumettre, mercredi, à un vote de confiance devant les sénateurs italiens. Un vote crucial pour l'ancien banquier de 74 ans, fragilisé par le mouvement 5-Etoiles.

Le président du Conseil italien Mario Draghi s'exprimera mercredi devant le Sénat pour tenter de trouver un consensus et éviter la tenue d'élections anticipées, sur fond de tumultes internationaux et de problèmes économiques. Mario Draghi a remis sa démission la semaine dernière après que le Mouvement 5-Etoiles (M5S) a refusé de prendre part à un vote de confiance.

Rester en place jusqu'à la fin de son mandat

Le président de la République, Sergio Mattarella, a refusé la démission de Mario Draghi et lui a demandé de s'exprimer devant le Parlement afin qu'il puisse rester en place jusqu'à la fin de son mandat, prévue en 2023. Les pro-Draghi craignent que la chute du gouvernement dirigé par l'ex-chef de la n'accroisse le malaise social dans une période d'inflation galopante, retarde l'adoption du budget, menace le plan de relance post-Covid financé par l'Europe et mette les marchés financiers en ébullition.

Selon les sondages, la majorité des Italiens souhaitent que "Super Mario" reste à la barre, mais il ne s'est dit prêt à rempiler que si les partis membres de sa large coalition, qui va de la gauche à l'extrême droite, s'engagent à jouer collectif. Le président du Conseil devrait se soumettre à un vote de confiance et poser ses conditions pour rester à la tête du pays. un second votre de confiance aura lieu le jour suivant devant la Chambre des députés.

Le banquier de 74 ans pourrait fort bien annoncer que les conditions ne sont plus réunies pour qu'il puisse continuer sa tâche, ce qui pourrait conduire le président de la République à dissoudre le parlement et convoquer des élections en septembre ou octobre. Certains experts prédisent en revanche qu'il sollicitera un large soutien pour s'attaquer aux problèmes les plus pressants du pays, de la hausse du coût de la vie à la mise en oeuvre de réformes urgentes en passant par l'impact de la guerre en Ukraine sur l'économie.

"Grande incertitude"

Les partis de gauche se sont engagés à voter pour lui, mais des doutes sub[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles