La bourse ferme dans 3 h 10 min
  • CAC 40

    6 666,03
    -3,82 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 169,31
    +2,48 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1631
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 784,30
    +13,80 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    55 078,66
    +1 180,05 (+2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 487,53
    +24,17 (+1,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,15
    -0,81 (-0,98 %)
     
  • DAX

    15 513,27
    -2,56 (-0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 218,23
    +0,70 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3759
    -0,0035 (-0,25 %)
     

Sous-marins : la Chine dénonce la "course aux armements" des Américains et des Australiens

·1 min de lecture

Va-t-on assister à une nouvelle guerre froide en mer de Chine ? L'annonce, jeudi, de la signature d'un accord entre l'Australie et les Etats-Unis pour la fourniture de sous-marins nucléaires dans le cadre d'un partenariat stratégique pour faire face à Pékin a provoqué l'ire de la Chine, qui dénonce une course aux armements. Un paradoxe pour ce pays qui a lui-même renforcé sa flotte militaire ces dernières années.

>> LIRE AUSSI -Sous-marins : l'Australie rompt le "contrat du siècle" avec la France

"Nouvelle guerre froide"

Dans une conférence de presse organisée jeudi à Pékin, le porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères a accusé l'Australie et les Etats-Unis de provoquer une nouvelle guerre froide. "La coopération entre les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Australie en matière de sous marins nucléaires, dégrade gravement la paix et la stabilité régionale, intensifie la course aux armements et compromet les efforts internationaux de non-prolifération nucléaire."

C'est l'Australie qui devrait payer le prix de ce regain de tensions. Elle et la Chine sont à couteaux tirés depuis 18 mois. La plupart des correspondants de presse australiens ont été expulsés ou ont fui la Chine. Une journaliste et un écrivain australien y sont d'ailleurs emprisonnés et accusés d'espionnage par Pékin.

 

>> LIRE AUSSI - Sous-marins : le revirement "va laisser des traces" entre la France et les États-Unis

Un arsenal naval impressionnant

Mais en tapant du poing sur la table, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles