La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 825,95
    +429,78 (+0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Sous-marins australiens: la "bombe" du ministère des Armées français

·2 min de lecture

Le ministère français des Armées a donné ce matin sa version de la "trahison" australienne. Selon lui, l'Australie a envoyé, le jour même de l'annulation du contrat, un document qui indiquait sa satisfaction sur l'avancée du programme, et son accord pour le poursuivre.

"Une trahison, le terme n'est pas galvaudé". Six jours après , le ministère des Armées français a – enfin- donné, mardi 21 septembre, sa version de l'événement, avec un ton qui ne cherchait manifestement pas à être diplomatique. Reprenant le terme de "duplicité" australienne évoqué par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le ministère s'est employé à dézinguer l'argument de Canberra selon lequel la possibilité d'une annulation du contrat était clairement évoquée depuis des mois. Et à marteler que le choix d'un sous-marin nucléaire par l'Australie signifiera un coût bien plus élevé, un calendrier bien plus long et un défi industriel colossal pour Canberra.

A l'appui de son discours, l'hôtel de Brienne a dégainé une petite bombe. "Le jour même de l’annonce AUKUS, les Australiens ont écrit à la France pour dire qu’ils étaient satisfaits des performances atteignables par le sous-marin et par le déroulement du programme, assure Hervé Grandjean, porte-parole du ministère des Armées. En clair : en avant pour lancer la prochaine phase du contrat." Le soir-même, Joe Biden, Boris Johnson et le premier ministre australien Scott Morrison lançaient en grande pompe le projet AUKUS, envoyant par le fonds le projet de sous-marins Attack... Interrogé, le ministère des Armées a assuré ne pas avoir encore décidé s'il publiera le document... qui pourrait se révéler un missile redoutable destiné à Canberra.

Livraison en 2040 ?

Le ministère des Armées s'est aussi employé à éreinter le choix de sous-marins nucléaires par l'Australie. Si Canberra se tourne vers des , le temps d'attente risque d'être long, assure l'hôtel de Brienne. "Les premiers sous-marins de Naval Group devaient être livrés vers 2030, explique-t-on au ministère. Le plan de charge des chantiers navals américains de sous-marins, de ce que nous en savons, est plein comme un œuf. Nous ne voyons pas de livraison possible à l'Australie avant 2040, soit un décalage de dix ans. C'est très, très long par rappo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles