Marchés français ouverture 7 h 55 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,96 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,29 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9793
    -0,0091 (-0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,85 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 332,79
    -423,93 (-2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,11
    -7,01 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Sous-marins australiens: un an après, la France surnage, l’Australie doute

Canberra risque de ne pas voir de sitôt les sous-marins à propulsion nucléaire promis par Washington et Londres. La France, elle, a bien rebondi, avec des ventes d’armement record.

L’Elysée ne répond plus. En cette nuit du 14 au 15 septembre 2021, le Premier ministre australien Scott Morrison cherche, à deux reprises, à joindre Emmanuel Macron au téléphone. Le président français, furieux, ne répondra pas. Il connaît déjà l’objet de l’appel: "ScoMo" veut lui annoncer . Le partenariat stratégique franco-australien signé en 2012 est en miettes: Canberra a fait le choix d’une alliance renforcée avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, baptisée AUKUS. Ces deux pays, selon les termes de l’accord, l’aideront à se doter de huit sous-marins à propulsion nucléaire le plus tôt possible, pour renforcer ses capacités militaires face à une Chine toujours plus agressive. La France? Econduite, piétinée, humiliée. Elle dénoncera, faute de mieux, la "trahison" et la "duplicité" australiennes, par la voix d’un Jean-Yves Le Drian furibard.

Un an plus tard, quel bilan tirer d’AUKUS? Premier constat: l’accord n’a pas vraiment porté chance à ses initiateurs. Boris Johnson, désavoué par sa propre majorité, vient . , qui a fait le voyage à Paris début juillet pour tenter de recoller un peu les morceaux avec la France. Pour l’Australie, le réveil post-AUKUS a été brutal. Il a d’abord fallu solder les comptes avec le camp français, . "Si l’on additionne cette indemnité, les paiements déjà effectués à Naval Group et aux autres industriels, ou encore la construction du chantier naval d’Adélaïde, on arrive à un coût total de 4 milliards de dollars australiens (2,7 milliards d’euros), estime Marcus Hellyer, analyste défense au think tank Australian Strategic Policy Institute (ASPI), basé à Canberra. Tout cela en pure perte, pour un programme qui n’a rien livré."

Le Premier ministre britannique Boris Johnson (à droite) et le Premier ministre australien Scott Morrison marchent dans le jardin du 10 Downing Street, au centre de Londres, le 15 juin 2021 Crédit : POOL/AFP - Dominic Lipinski
Le Premier ministre britannique Boris Johnson (à droite) et le Premier ministre australien Scott Morrison marchent dans le jardin du 10 Downing Street, au centre de Londres, le 15 juin 2021 Crédit : POOL/AFP - Dominic Lipinski

AUKUS n'a pas vraiment porté chance à ses initiateurs: un an après, Scott Morrison comme Boris Johnson ont dû quitter le pouvoir (crédit: POOL/AFP - Dominic Lipinski)

Rupture capacitaire en vue

Et le plus dur est à venir. Selon le schéma annoncé il y a un an, un groupe de travail commun aux trois pays de l’alliance A[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi