Marchés français ouverture 4 h 36 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 679,84
    -546,24 (-1,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0520
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 636,61
    -99,83 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    16 101,02
    -330,90 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,20
    -4,95 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

La marine russe utilise une forteresse soviétique pour se protéger de l'Ukraine

Ministère russe de la Défense

Après le naufrage de son croiseur Moskva, la marine russe reste sur la défensive. Pour mieux protéger ses navires de guerre et ses sous-marins, Moscou a décidé d’augmenter la taille de ses bases navales en Crimée mais surtout de renforcer leurs défenses. Le site Naval News indique que les troupes de Vladimir Poutine sont en train de reconstruire une ancienne et impressionnante forteresse soviétique baptisée Balaklava. Cette infrastructure top secrète durant la Guerre froide était devenue un musée au début des années 2000.

La base de Balaklava est idéalement située dans une petite crique se trouvant à 8 kilomètres au sud de la ville de Sébastopol : le port principal de la flotte russe en Mer noire. Les collines escarpées de cette crique offrent une protection naturelle contre les féroces tempêtes qui sévissent dans cette région. Ces mêmes collines servent également à cacher partiellement les activités de la marine russe à des avions espions par exemple. Ce complexe militaire a été construit pour résister à une explosion nucléaire de 100 kilotonnes, et comprend un réseau souterrain de canaux d'eau avec une cale sèche, des ateliers de réparation, des entrepôts pour torpilles et autres armes.

Cette forteresse soviétique pourrait de nouveau abriter, réparer et entretenir les sous-marins russes qui tirent des missiles de croisière sur le sol ukrainien. Le canal d'eau central de l'installation, d'une longueur de 602 mètres peut accueillir jusqu'à 7 sous-marins si nécessaire, et jusqu'à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le leasing débarque dans l’immobilier, un projet de zones à faibles émissions mal ficelé... Le flash éco du jour
Faute de successeurs, ces médecins repoussent leur départ à la retraite
Vendée : une ville installe des habitats préfabriqués pour loger les travailleurs locaux
Dans ce restaurant rennais, un robot à tête de chat fait le service
Olivia Grégoire annonce la création d'un "Conseil national du commerce"