Marchés français ouverture 5 h 22 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 541,91
    -5,14 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0450
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    20 193,60
    +243,39 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    28 590,88
    -1 093,33 (-3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    669,15
    +426,47 (+175,74 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Marine Le Pen visée par un rapport de l'anti-fraude européenne

·1 min de lecture

Un rapport de l'Office anti-fraude de l'Union européenne (Olaf) accuse Marine Le Pen, candidate d'extrême droite à l'élection présidentielle française, d'avoir détourné près de 140.000 euros d'argent public du Parlement européen entre 2004 et 2017 quand elle était eurodéputée, rapporte Mediapart.

Un rapport de l'Office anti-fraude de l'Union européenne (Olaf) accuse Marine Le Pen, candidate d'extrême droite à l'élection présidentielle française, d'avoir détourné près de 140.000 euros d'argent public du Parlement européen entre 2004 et 2017 quand elle était eurodéputée, .

Selon le site d'investigation, le rapport a été transmis un mois plus tôt à la justice française qui l'étudie depuis. "Le parquet de Paris a été effectivement destinataire le 11 mars 2022 du rapport (de l'Olaf). Il est en cours d'analyse", a confirmé à Reuters une source du parquet de Paris Plusieurs proches de Marine Le Pen, qualifiée pour le second tour de la présidentielle qui se tiendra dimanche prochain, ont dénoncé une "instrumentalisation".

"C'est un office contre lequel nous avons déposé plainte à deux reprises, ce qui donnera lieu évidemment à une troisième plainte", a déclaré Jordan Bardella, président du RN, dimanche sur Europe 1. "Les Francais ne seront pas dupes des tentatives de l'Union européenne et des institutions européennes (...) pour s'ingérer dans la campagne présidentielle et nuire à Marine Le Pen."

Selon Mediapart, le rapport épingle aussi d'autres personnalités du Rassemblement national, portant à plus de 617.000 euros le montant total des sommes réclamées par l'office anti-fraude.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles