La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 495,83
    -61,57 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 730,32
    -47,06 (-1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 706,74
    -292,30 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0044
    -0,0048 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 760,30
    -10,90 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    21 042,42
    -1 824,08 (-7,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    504,88
    -36,72 (-6,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,91
    -0,59 (-0,65 %)
     
  • DAX

    13 544,52
    -152,89 (-1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,37
    +8,52 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 705,21
    -260,13 (-2,01 %)
     
  • S&P 500

    4 228,48
    -55,26 (-1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1823
    -0,0109 (-0,92 %)
     

Marine Le Pen reçoit le parrainage de Robert Ménard, "malgré des désaccords"

·2 min de lecture

Robert Ménard a apporté son parrainage à la candidate du Rassemblement national à la présidentielle Marine Le Pen, malgré les critiques qu'il avait tenues à son égard.

Le maire de Béziers , proche du Rassemblement national mais aussi grand ami d'Eric , a apporté officiellement son parrainage ce vendredi 7 janvier à la candidate du RN à la présidentielle Marine Le Pen, "malgré les désaccords" entre eux.

"On n'est pas obligés d'être d'accord sur tout pour travailler ensemble", a déclaré lors d'une conférence de presse à Béziers de l'édile, qui assure avoir désormais "beaucoup moins" de désaccords avec Le Pen.

"J'ai eu des mots injustes à ton égard (...) mais en même temps, les choses ont changé. Le Rassemblement national n'est pas le Front national", a ajouté Ménard. "Il y a quelques années tu étais plus clivante" mais "Marine, elle fait une campagne très différente de 2017, elle a pris une dimension différente, elle incarne mieux la fonction présidentielle", a-t-il salué.

"On peut quand on a des désaccords", a renchéri Marine Le Pen, en redisant vouloir un gouvernement "d'union nationale, ce qui présuppose des désaccords". "Mon but ce n'est pas de chercher des clones, c'est de convaincre au-delà" du RN, auquel Ménard n'a jamais adhéré.

"Robert a eu des mots durs pour moi mais il faut l'accepter" et "être capable de passer au-dessus de soi-même pour mettre en place les conditions du rassemblement", a-t-elle ajouté.

Les deux responsables d'extrême droite avaient déjà scellé leur réconciliation le 16 février 2021.

Vendredi à Béziers ils n'ont pas caché leurs divergences comme sur le pass vaccinal, soutenu par Ménard et contesté par Marine Le Pen, ou sur les clivages politiques. "Moi je crois à un clivage droite gauche", a dit Ménard, défenseur comme Zemmour d'une "union des droites". "Moi non", a répondu Marine Le Pen.

Le souhait d'une rencontre avec Zemmour

Robert Ménard a redit [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles