La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0801
    -0,0110 (-1,00 %)
     
  • Gold future

    1 878,00
    -52,80 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 641,85
    -571,80 (-2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,57
    -1,29 (-0,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,25
    -2,63 (-3,47 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2057
    -0,0172 (-1,41 %)
     

Marine Le Pen conteste l'invalidation de plus de 300.000 euros de ses frais de campagne présidentielle

Jérémy-Günther-Heinz Jähnick / Wikimedia Commons

Marine Le Pen a formé un recours contre l'invalidation d'une partie de ses comptes de campagne pour la présidentielle d'avril concernant le flocage à son effigie de ses bus, a indiqué mercredi le RN dans un communiqué. Le recours a été déposé le 18 janvier, deux jours avant la date butoir, devant le Conseil constitutionnel, seule juridiction compétente concernant les litiges relatifs à l'élection présidentielle.

Mi-décembre, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) avait retoqué les dépenses de "flocage et déflocage" de douze cars loués dans le cadre de la campagne, pour un montant de 316.182 euros, selon le Rassemblement national. Le compte de campagne de la candidate d'extrême droite n'a pour l'instant pas été publié.

"La CNCCFP s'appuie sur (le) Code électoral qui interdit l'affichage hors panneaux officiels et d'expression libre pendant les six mois qui précèdent l'élection. Or, le Rassemblement National conteste cette interprétation", fait valoir le parti désormais présidé par Jordan Bardella, en soutenant que "les cars, assimilables à des permanences mobiles du candidat dans l'utilisation qui en a été faite, ne peuvent pas être considérés comme un emplacement d’affichage sauvage".

La CNCCFP avait déjà procédé à des réformations de comptes lors des élections régionales de 2021 pour le même motif, notamment ceux de certains candidats RN. "Les recours devant le tribunal administratif (compétent pour les élections locales, Ndlr) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"L'inflation atteindra son pic à la fin de l'hiver"
Leopard 2 : que peut apporter le char allemand aux forces ukrainiennes ?
La production automobile au Royaume-Uni plonge au plus bas depuis 1956
Cette nouveauté fiscale à ne pas oublier pour les propriétaires, les pépites françaises préférées des investisseurs… Le flash éco du jour
Il paie une Rolex 10.000 euros... avant de s'apercevoir qu'il s'agissait d'une contrefaçon