La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    28 853,03
    -582,34 (-1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Marie Ekeland et Olivier Mathiot: avec le fonds 2050, ils veulent rendre l'investissement "fertile"

·2 min de lecture

RENCONTRE - Marie Ekeland et Olivier Mathiot, respectivement présidente-fondatrice et directeur général de 2050, racontent les premiers jours de leur fonds à impact à Amandine Lepoutre, présidente du think tank Thinkers & Doers, pour Challenges.

Assortiment étonnant : pantalon rouge sur masque rouge, veste orange sur masque orange. "Même pas fait exprès !", se défendent en riant Marie Ekeland, présidente-fondatrice, et Olivier Mathiot, directeur général de 2050, d’une même voix. En plein air, sur la terrasse du Philanthrolab à Paris – premier lieu dédié à l’engagement et la philanthropie – Marie et Olivier, une financière connue pour avoir repéré le succès de la French Tech (Critéo) et un serial entrepreneur précédemment cofondateur de PriceMinister, se rejoignent pour que nous partagions un Bo Bun. Et pour raconter . Le déjeuner est chaleureux (en complément du soleil d’été qui a décidé de s’inviter comme pour "nous rappeler l’urgence des réponses à apporter face au réchauffement climatique", souligne Olivier Mathiot), les paroles sont rapides et séquencées, les phrases se complètent entre les deux complices de la finance.

Réconcilier le temps long et le temps court

Il y a beaucoup de choses à dire, beaucoup d’actes très structurants dans ce projet qui met l’échéance de 2050 en perspective et la question du temps au cœur de nos échanges. En effet, si tout semble aller à 1.000 à l’heure chez 2050 – la levée de fonds, les prises de participation, la structuration du fonds à impact, le recrutement, le développement à l’international – les deux dirigeants de 2050 expliquent pourtant que tout a été organisé pour réconcilier le temps long, celui nécessaire au développement des entrepreneurs, et le temps court, celui qui compte pour les investisseurs. Marie Ekeland explique alors rapidement le "coup de pied" dans la fourmilière des fonds d’investissement que représente la structure 2050. "Nous sommes partis du 'G', de la Gouvernance, sur les critères ESG. Car, c’est bien là que tout l’enjeu se situe pour donner une destination et une fonction précise à l’argent." Dur à suivre au premier abord. Explications : les projets d’investissement deviennent souvent compliqués quand les intérêts entre les parties prenantes[...]

Lire la suite sur challenges.fr