La bourse ferme dans 6 h 6 min
  • CAC 40

    5 789,52
    +86,30 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 686,92
    +50,48 (+1,39 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    -0,0044 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 744,30
    +15,50 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    39 287,29
    +1 341,34 (+3,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    950,22
    +17,08 (+1,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,37
    +0,87 (+1,41 %)
     
  • DAX

    13 930,53
    +144,24 (+1,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 594,26
    +110,83 (+1,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3950
    +0,0028 (+0,20 %)
     

Marie-Antoinette : les mystères du hameau de la reine (partie 2)

·1 min de lecture

Le domaine de Trianon et son hameau ont été le théâtre des dernières années de Marie-Antoinette à Versailles. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'histoire", Jean des Cars vous raconte les dessous du dernier projet de la reine, à l'aube de la Révolution.

Quelques petites maisons de village disposées autour d’un lac, cela semble facile à réaliser. Il n’en est rien ! Le lac doit être créé de toutes pièces et en réalité, il faudra inventer un  autre jardin, qui exigera des travaux considérables, de 1783 à l’été 1785. On va l’appeler "le nouveau jardin". Celui-ci, dans le prolongement du précédent, ne sera pas entouré de murs car les nécessités de perspectives, qui ne doivent rencontrer aucun obstacle, interdisent de clôturer le jardin. On doit pouvoir apercevoir au loin le vieux clocher du village de Saint-Antoine du Buisson car il n’y aura pas d’église au hameau. 

Ce n’est pas nécessaire : il y en a une au Petit Trianon et ni la reine ni aucun membre de la famille royale ni aucun de leurs invités ne dormiront jamais au Hameau. On viendra simplement s’y délasser pour la journée, éventuellement participer à un bal mais la souveraine rentrera toujours dormir au Petit Trianon. Comme le nouveau jardin n’a pas de murs mais qu’il faut quand même assurer sa protection, il sera entouré d’un large fossé, curieusement appelé le "Ah ! Ah !", expression employée par le prince de Ligne, ami de Marie-Antoinette, et lui-même  grand amateur de jardins. C’est une int...


Lire la suite sur Europe1