Mariage pour tous: réunion de famille à l'UMP

C'est à Laurent Wauquiez qu'est revenu le privilège de conclure. Et son intervention donne des airs de meeting à la convention plutôt sage organisée ce jeudi par l'UMP sur la famille. "On nous a expliqué qu'on était des ringards", "les associations gays ont le droit de parler et l'église non?" Le maire du Puy en Velay enchaîne les formules pour le plus grand plaisir de la salle. Il agite le spectre de la gestation pour autrui (GPA), met en garde contre "une modernité imposée par la bien-pensance de gauche" et fini sur une touche pseudo philosophique: "Quand l'homme décide de s'émanciper totalement de la nature, il n'y a plus aucun point de repère". Applaudissements garantis.  

Quatre heures plus tôt, Hervé Mariton, orateur du groupe UMP pour le texte du mariage pour tous qui sera examinée à partir de mardi à l'Assemblée, est lui aussi accueilli par des applaudissements. "Bravo ! Vive vous!", lui lance une femme depuis l'allée centrale de la salle où 300 militants ont pris place. Nombre d'entre eux avaient fait le déplacement dimanche 13 janvier pour battre le pavé contre le projet du gouvernement. Et Hervé Mariton hier encore était en tête d'un mini cortège improvisé sur l'Elysée pour réclamer un référendum sur le sujet.

"Dimension philosophique"

Du référendum, il a été très peu question dans le propos liminaire du président provisoire de l'UMP, Jean-François Copé, manifestement soucieux d'ouvrir les débats sans polémique, sans outrance ni provocation. Le maire de Meaux parle de la "dimension philosophique" du texte soumis au Parlement. "Quel pays voulons-nous pour nous et nos enfant, quelle place pour l'Homme dans notre société?" (...) Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Mariage pour tous: réunion de famille à l'UMP