La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 730,48
    +239,79 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 448,12
    +212,28 (+1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    28 820,09
    -278,15 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1682
    +0,0076 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 555,73
    -73,01 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    52 806,89
    +1 506,84 (+2,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 493,73
    +74,36 (+5,24 %)
     
  • S&P 500

    4 596,42
    +44,74 (+0,98 %)
     

Le mariage homosexuel désormais légalisé dans une trentaine de pays dans le monde

·4 min de lecture
Des Suisses célèbrent la victoire du Oui au référendum pour ouvrir le mariage aux couples de même sexe, le 26 septembe 2021 à Berne - Fabrice COFFRINI © 2019 AFP
Des Suisses célèbrent la victoire du Oui au référendum pour ouvrir le mariage aux couples de même sexe, le 26 septembe 2021 à Berne - Fabrice COFFRINI © 2019 AFP

Les Suisses ont lancé un oui retentissant (64,1%) en faveur du mariage pour tous lors d'un référendum ce dimanche, imposant une cuisante défaite à ses opposants, qui veulent y voir une menace pour le bien-être de l'enfant.

Dans le monde, le mariage entre personnes du même sexe, est aujourd'hui légalisé dans une trentaine de pays.

En Europe, les pionniers

En 1989, le Danemark devient pionnier en autorisant les premières unions civiles pour les couples homosexuels. Mais ce sont les Pays-Bas qui, en avril 2001, sont le tout premier pays à légaliser le mariage homosexuel, qui accorde plus de droits.

Depuis, 15 pays européens leur ont emboîté le pas : Belgique, Espagne, Norvège, Suède, Portugal, Islande, Danemark, France, Luxembourg, Irlande, Finlande, Malte, Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, qui seront donc prochainement 16, à la suite du référendum de ce dimanche en Suisse.

En Suisse en effet, où les couples homosexuels pouvaient seulement contracter des "partenariats enregistrés", le Parlement a approuvé fin 2020 le mariage homosexuel. Ses opposants issus des milieux conservateurs ont alors lancé un référendum pour tenter de le bloquer, mais il a abouti dimanche à presque deux tiers de votes favorables au mariage pour tous.

L'union civile reste le seul statut autorisé pour les couples homosexuels en Hongrie, Croatie, Grèce, Chypre, Italie et République tchèque. Dans ce dernier pays, le processus législatif pour autoriser le mariage des couples de même sexe est en cours mais son issue est incertaine.

Les Slovènes, qui reconnaissent une union civile, ont rejeté en 2015 par référendum le mariage gay.

L'Estonie est devenue en octobre 2014 la première ancienne république soviétique à accorder l'union civile aux homosexuels.

En Roumanie, où le mariage gay n'est pas autorisé, un référendum visant à graver l'interdiction dans la Constitution a été invalidé en octobre 2018, en raison d'une forte abstention.

Progrès dans les Amériques

Le Canada a été le premier pays du continent américain à légaliser le mariage homosexuel, dès juin 2005.

Aux États-Unis, il faudra attendre juin 2015 pour que la Cour suprême légalise le mariage gay dans tout le pays, alors que 14 Etats sur 50 l'interdisaient. En 2019, le tout premier mariage homosexuel de l'histoire des États-Unis (1971) a été officiellement validé au terme d'une bataille judiciaire de près d'un demi-siècle. A l'époque, un fonctionnaire de l'état civil du Minnesota ne s'était pas rendu compte que les deux conjoints étaient du même sexe.

En Amérique latine, six pays autorisent les mariages homosexuels: Argentine depuis juillet 2010, Uruguay, Brésil, Colombie, Equateur depuis 2019, Costa Rica depuis 2020.

Au Chili, où un pacte d'union civile est en vigueur pour les couples de même sexe, le mariage a été autorisé par le Sénat en juillet 2021 mais le processus législatif n'est pas terminé.

La ville de Mexico avait été, dès 2007, la première en Amérique latine à autoriser les unions civiles entre personnes du même sexe, avant de légaliser le mariage en 2009, devenu progressivement autorisé dans la moitié des 32 États mexicains.

Cuba, devant le rejet d'une partie de la population et des Églises catholique et évangéliques, a renoncé à inscrire le mariage gay dans sa nouvelle Constitution adoptée en 2019. Au printemps 2021 a été créée une commission chargée de rédiger un nouveau Code de la famille, qui devrait inclure le mariage homosexuel avant d'être soumis à référendum.

En Amérique centrale, le président du Salvador a refusé mi-septembre toute réforme de la Constitution qui permettrait le mariage entre homosexuels, retirant du projet la référence au mariage entre "conjoints" qui remplaçait le mariage entre "un homme et une femme".

Taïwan, seul pays en Asie

A Taïwan, le Parlement a légalisé en 2019 le mariage entre personnes de même sexe, deux ans après une décision historique en ce sens de la Cour constitutionnelle.

Au Japon, le tribunal de première instance de Sapporo (nord) a jugé en mars 2021 que la non-reconnaissance du mariage entre personnes du même sexe était anticonstitutionnelle, une première.

Au Moyen-Orient, très répressif, Israël constitue une timide exception. Sans être illégal, le mariage gay n'y est pas possible, faute d'institution habilitée à le prononcer, mais est reconnu quand il a été contracté à l'étranger.

En Océanie, la Nouvelle-Zélande a légalisé le mariage homosexuel en 2013. L'Australie n'a autorisé de telles unions qu'en décembre 2017, par un vote du Parlement.

Une seule exception en Afrique

Sur un continent africain où une trentaine de pays interdisent l'homosexualité, l'Afrique du Sud se démarque, ayant légalisé depuis 2006 le mariage gay.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles