Mariage homo : des milliers pros dans les rues

Les partisans du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels ont mobilisé samedi 19 janvier des milliers de personnes dans de nombreuses villes de province, revendiquant en particulier 8.000 manifestants à Toulouse ou 6.000 à Strasbourg.

Les chiffres sont voisins de ceux enregistrés à la mi-décembre quand les partisans du mariage homo avaient revendiqué 50.000 manifestants au total en province et 150.000 à Paris (60.000 selon la police).

On est loin de la montée en masse à Paris organisée le 13 janvier par les opposants, avec le soutien de l'UMP et de l'Eglise catholique, qui avaient rassemblé 340.000 personnes d'après la police, 800.000 à un million selon les organisateurs.

Les partisans du "mariage pour tous" auront cependant eux aussi leur manifestation nationale dimanche 27 janvier à Paris deux jours avant l'ouverture du débat au Parlement.

Nous prouverons de nouveau avec cette manifestation que cette question est soutenue par beaucoup de gens, bien au-delà des personnes homosexuelles. En effet, en permettant l'égalité des droits, c'est toute la société qui progresse", estime Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT.

Samedi l'appel à manifester en province a été relayé par les syndicats (CFDT, UNSA, CGT, FSU, Solidaires...), par les associations de défense des Droits de l'Homme (Ligue des droits de l'Homme, SOS Racisme...) et aussi par les partis politiques (Parti socialiste, EELV, Front de Gauche...).

Seule fausse note dans la mobilisation socialiste, la fédération de Haute-Garonne n'appelait pas à la manifestation de Toulouse, en raison de la place importante accordée à la procréation médicalement assistée (PMA) dans l'appel, alors que le gouvernement a souhaité reporter ce débat (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Mariage homo : des milliers pros dans les rues
Manifeste : au mariage pour tous, nous disons oui
Le magazine "Elle" s'engage en faveur du mariage gay
Manifeste pour le mariage homo : déjà .3000 nouveaux signataires