Mariage homo : après la manif, l'UMP cherche la parade à l'Assemblée

Voila presque trente ans que la droite n'avait pas, armée de banderoles, battu le pavé ni goûté aux joies des slogans et autres sandwiches merguez. Trente ans depuis la fameuse mobilisation pour "l'école libre" de 1984 qui avait fait reculer François Mitterrand.

Dimanche, plusieurs élus UMP ont défilé à Paris autour de Jean-François Copé à l'appel du collectif "Manif pour tous" contre le projet du gouvernement d'ouvrir le mariage aux couples homosexuels. "Ça a été un succès à tous les niveaux, et une victoire politique pour Jean-François Copé", se félicite un cadre UMP copéiste. L'appel du président de l'UMP à manifester avait été vivement critiqué, et de nombreuses figures du parti étaient absentes dimanche.

Et après ? Comment l'UMP compte-t-elle maintenir la pression? Si le gouvernement a d'ores et déjà dit qu'il irait au bout du processus, l'UMP affûte ses armes à la veille de l'ouverture du débat à l'Assemblée nationale, en commission des Lois.

La parade du référendum

"Référendum", le mot est sur toutes les lèvres lundi matin. L'UMP a trouvé la parade. Rien de mieux que de proposer d'appeler les Français à trancher quand l'ensemble du parti n'est pas sur la même ligne. Une façon, aussi, de dénoncer le prétendu refus du gouvernement de débattre. Les juristes sont unanimes pour dire que la Constitution ne permet pas de référendum sur un sujet de société ? Changeons-la, répond en substance Thierry Mariani persuadé que "si, aujourd'hui, le gouvernement voulait changer la Constitution pour faire un référendum, qu'il y aurait une quasi-unanimité."

Après Laurent (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Mariage homo : après la manif, l'UMP cherche la parade à l'Assemblée
L'UMP prépare une convention sur la famille
Thierry Mariani : "On a loupé le coche sur l'union civile"
"Nous envisageons une autre manif contre le mariage homo"
Manifeste : au mariage pour tous, nous disons oui