Marchés français ouverture 1 h 26 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1843
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 066,57
    +13,55 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,01
    +1,55 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Un mari violent tabasse sa femme infidèle et la force à décapiter son amant

·2 min de lecture

Un Américain est accusé d’avoir forcé sa femme infidèle à décapiter son amant.

Armando Barron a été arrêté vendredi dernier dans le New Hampshire. Cet Américain de 30 ans est accusé d’être lié au meurtre d’un homme, Jonathan Amerault, âgé de 25 ans. Le corps de la victime avait été découvert dans une forêt le 22 septembre. Trois jours plus tôt, le suspect aurait découvert que sa femme, Britany Barron, 31 ans, le trompait, en fouillant dans son téléphone portable. Il aurait ensuite appris que son amant était un certain Jonathan Amerault, avec qui elle travaillait.

Fou de rage, l'homme aurait passé son épouse à tabac, lui mettant même, selon son témoignage, une arme dans la bouche. Il l’aurait ensuite étranglée sur leur lit, provoquant chez elle une perte de connaissance. Un peu plus tard, il se serait servi du téléphone de la jeune femme pour envoyer un message à Jonathan Amerault, afin de le piéger en lui donnant rendez-vous. Le magazine «People» explique qu’il l’aurait alors rencontré dans un parc, le frappant lui aussi violemment. Puis, il aurait demandé à sa femme de lui tirer dessus. Ce qu’elle aurait refusé. C’est finalement le mari qui aurait appuyé sur la gâchette, au moins trois fois.

Incarcéré sans possibilité de remise en liberté sous caution

Après avoir conduit dans des véhicules séparés vers un camping, Armando Barron aurait dit à sa femme qu'«une fois que le soleil se lèverait le lendemain matin, il lui pardonnerait». Mais avant ça, il lui aurait ordonné de décapiter son amant, pour qu’il ne puisse pas être identifié. Ce que l’épouse aurait fait. Quand l’homme aurait appris que les autorités le recherchaient ainsi que son épouse, il serait retourné au domicile familial, laissant Britany Barron sur le site du camping, lui ordonnant d’enterrer le corps. La tête de la victime a été(...)


Lire la suite sur Paris Match