Marchés français ouverture 5 h 44 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 340,82
    -52,22 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0472
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 389,37
    +92,24 (+0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,46
    +2,99 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Margrethe Vestager : « Un monde virtuel contrôlé par une seule entreprise m’inquiète »

(ENTRETIEN NUMERAMA) La commissaire européenne responsable du numérique et de la concurrence nous parle des dangers potentiels d’un univers virtuel et des défis auxquels est confronté l’Union européenne dans le domaine cyber.

Qualifiée de « bête noire de la Silicon Valley », Margarthe Vestager suit de près le développement du web3 — un Internet décentralisé, basé sur la technologie de la blockchain — que proposeraient des géants de la tech. La commissaire danoise, en charge de la concurrence et du numérique, doit également faire face à la pire crise que le continent ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale avec la guerre en Ukraine, et espère que les États membres resteront solidaires face aux campagnes de désinformation menées par Moscou.

Nous l’avons rencontrée à l’occasion du Forum international de la cybersécurité. Interview.

Numerama — Après avoir tenté de réguler Facebook sur le marché européen, doit-on déjà se pencher sur les ambitions de Meta dans le monde virtuel ?

Margarthe Vestager — Évidemment. Même s’il est encore trop tôt pour parler de régulation, on doit déjà imaginer tous les défauts possibles d’un univers en réalité virtuelle, et il y en a beaucoup : données des utilisateurs, sécurité des services, publicités ciblées, surveiller la vente de produits… Un monde virtuel contrôlé par une seule entreprise m’inquiète. Dans les faits, la réalité virtuelle est déjà un usage.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles