Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 653,77
    -58,44 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,75
    +59,31 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    -0,0069 (-0,63 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 073,46
    -1 350,57 (-2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 420,74
    +7,79 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    5 434,00
    +12,97 (+0,24 %)
     

Comment marche le brouillage GPS ?

GPS navigation géolocalisation positionnement
GPS navigation géolocalisation positionnement

Les voitures comme les smartphoens sont équipés de récepteurs « global navigation system », souvent appelés GPS, du nom du système américain. Dans certaines circonstances, ce GPS est sujet à du brouillage.

Pour la majorité d’entre nous qui utilise un GPS – Global Positioning System — pour se guider au quotidien ou sur la route des vacances, quelle n’est pas la catastrophe quand celui-ci ne fonctionne pas ! Le GPS est aussi très utilisé dans les cadres professionnels et scientifiques, dans le secteur des transports, mais aussi en génie civil, pour les services géolocalisés, la topographie, la géodésie (qui est l’étude de la forme de la Terre)… sans oublier les applications militaires qui sont à l’origine même du système GPS.

Le GPS s’appuie physiquement sur des signaux radio à des fréquences bien particulières. Si pour une raison ou une autre, ceux-ci sont difficilement accessibles, la géolocalisation est perturbée, voire impossible. Nous allons nous intéresser ici à une raison particulière : le brouillage, qui peut-être volontaire ou involontaire et se distingue notamment du « leurre » (spoofer en anglais).

PUBLICITÉ

Le brouillage du GPS entraîne un « déni de service », c’est-à-dire qu’on se trouve incapable de calculer sa position. Celui-ci peut être critique car beaucoup d’applications sensibles l’utilisent : l’aviation civile, la défense, la protection civile notamment. Un brouillage volontaire peut ainsi faire partie d’une cyberattaque, notamment dans le cadre de conflits armés comme c’est le cas en Ukraine par exemple.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Un GPS. Image d'illustration. // Source : Craig Piersma