La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    39 213,99
    -2 249,23 (-5,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Des marchands de sommeil transforment des bureaux en logements insalubres

·1 min de lecture

C'est une découverte inquiétante qu'ont fait la préfecture de Seine-Saint-Denis et les services municipaux d'Epinay-sur-Seine, le 8 avril dernier, au cours d'une vaste opération contre l'habitat insalubre. Comme le relataient France Bleu Paris et Actu Seine-St-Denis, le 13 avril, au cours de leurs contrôles, les forces de l'ordre ont mis au jour trois bâtiments professionnels transformés en 17 dortoirs. Des marchands de sommeil y hébergeaient depuis plusieurs mois 73 personnes, pour la majorité des hommes de nationalité pakistanaise ou indienne.

"Il s'agit d'un ensemble immobilier dont le propriétaire actuel loue plusieurs bâtiments à différentes entreprises pour toute sorte d'activité", a expliqué le maire d'Epinay Hervé Chevreau, cité par France Bleu. Les bâtiments, vétustes, hébergeaient même pour certains des enfants, dans des conditions extrêmes. "Les locataires paient un droit au matelas, 100 euros le matelas en quelque sorte. Avec près de 80 personnes sur place, je vous laisse imaginer le montant à gagner. Il n'y a rien sur place, pas de chauffage, des cuisines de fortune", a détaillé l'édile.

>> A lire aussi - Loi climat : interdiction de location, audit obligatoire... l'Assemblée s'attaque aux passoires thermiques

Les occupants de ces dortoirs ont été auditionnés "en vue d'une procédure judiciaire contre un ou plusieurs marchands de sommeil", a précisé la préfecture de Seine-Saint-Denis. Un rapport sur l'état des lieux doit désormais être effectué par le service communal (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En colère contre un promoteur immobilier, le maire de Marseille se déplace en personne sur le chantier
Copropriété : les syndics professionnels épinglés par la Répression des fraudes
Propriétaires, pourquoi il est désormais indispensable de conserver vos justificatifs de travaux
Forêts, vignes, maisons à la campagne : cette nouvelle plateforme qui identifie les prix autour de chez vous
Loi climat : interdiction de location, audit obligatoire... l'Assemblée s'attaque aux passoires thermiques