La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 728,48
    +18,84 (+0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

March: un mouvement de repli dans le sillage de New York

·2 min de lecture

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris - qui s'tait installe au-dessus de la barre des 5500 points hier - devrait repartir la baisse jeudi matin dans le sillage de la correction surprise qui s'est opre dans la nuit Wall Street.

Vers 8h15, le contrat 'future' sur l'indice CAC 40 - chance novembre - perd ainsi 40 points 5471,5 points, annonant un dbut de sance dans le rouge.

Un scnario inattendu s'est en effet dessin hier Wall Street, l'issue d'une sance demeure indcise jusqu' environ 90 minutes de la clture.

Si les scores sont longtemps demeurs triqus, un biais lgrement haussier prdominait en dbut de sance grce aux annonces encourageantes de Pfizer concernant son projet de vaccin contre le Covid, avant que tout bascule sans crier gare.

Les vendeurs semblent avoir pris prtexte des mesures de reconfinement mises en places aux quatre coins du pays, avec notamment une fermeture des coles New York, pour allger leurs positions.

Au coup de cloche final, le Dow Jones et le S&P 500 cdaient tous deux prs de 1,2%, tandis que le Nasdaq limitait ses pertes autour de 0,8%.

Une telle rechute est assez inhabituelle 48 heures de la sance des 'trois sorcires', cense entriner le mois de novembre le plus haussier de l'histoire de la Bourse de New York.

'Les investisseurs semblent un peu bloqus entre des perspectives de long terme encourageantes, mais une ralit de court terme qui est plus difficile accepter', explique un trader.

'Les annonces de Pfizer ont soutenu l'apptit pour le risque dans un premier temps, mais la dtrioration de la situation sanitaire aux Etats-Unis, o le nombre de dcs lis au Covid dpasse dsormais le seuil des 250.000, les a ensuite refroidis', souligne le professionnel.

Le repli s'est poursuivi en Asie, o l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo accusait des pertes de prs de 0,4% jeudi en fin de sance.

La tendance pourrait nanmoins de nouveau s'inverser la faveur de nouvelles informations favorables concernant les nombreux projets de vaccins en cours de dveloppement.

Les intervenants de march attendent notamment avec impatience les donnes concernant l'efficacit du vaccin mis au point par AstraZeneca et l'Universit d'Oxford, longtemps considr comme le plus avanc au niveau clinique.

Plusieurs statistiques conomiques viendront galement animer la sance aux Etats-Unis dans l'aprs-midi.

Les demandes d'allocations au chmage devraient ainsi poursuivre leur repli, un signe rassurant sur l'amlioration du march du travail amricain, mme si les variations d'une semaine l'autre ne s'avrent plus aussi spectaculaires qu'en mai ou juin.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits rservs.