La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 614,34
    -1 435,89 (-4,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Les marchés boursiers prudents, le bitcoin ébranlé

·2 min de lecture

Les marchés financiers se montrent prudents, pendant que les déclarations d'Elon Musk influencent le cours du bitcoin.

Les marchés boursiers faisaient preuve de prudence lundi en attendant des pistes sur les réponses à apporter face au sursaut de l'inflation, tandis que le bitcoin était à nouveau secoué par des propos du patron de Tesla.

Vers 08H50 GMT, l'Europe se montrait timorée : Paris cédait 0,13%, Londres perdait 0,30%, Francfort était stable (-0,01%) tandis que Milan progressait de 0,37%.

L'Asie a fini désorientée : Tokyo a reculé de 0,92% mais Hong Kong (+0,6%) et Shaghai (+0,8%) ont légèrement progressé malgré la publication d'une statistique chinoise en-dessous des attentes.

Durant la première moitié de la semaine passée, les marchés boursiers s'étaient inquiétés de l'accélération de l'inflation avant de se redresser, alors que les grandes économies sont en phase de réouverture.

"Après une semaine de turbulences, les investisseurs se retiennent", constate Milan Cutkovic, analyste chez Axi.

A ce stade, les banquiers centraux martèlent que la hausse des prix n'est que temporaire et n'appelle pas de réduction du soutien à l'économie en place depuis plus d'un an de pandémie.

A quel moment le sursaut de l'inflation deviendra problématique, c'est la question que se posent les opérateurs de marché.

Dans ce contexte, le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine qui sera publié mercredi sera au centre de l'attention.

Avant cela, les investisseurs suivront l'intervention du vice-président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Richard Clarida et celle du président de la Fed d'Atlanta Raphael Bostic dans l'après-midi.

"Il ne faudrait pas que la reprise économique soit plus molle que prévu avec une inflation plus forte que prévu en parallèle", prévient Tangi Le Liboux, stratégiste chez Aurel BGC.

Mais les statistiques du jour des ventes de détail qui n'ont pas augmenté aussi vite que prévu en avril en Chine, soulèvent des inquiétudes sur la reprise de la deuxième économie mondiale.

"Le débat entre le camp de ceux qui croient à la surchauffe et à [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi