La bourse est fermée

Marché: peu de variations avant la décision de la Fed

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris débute en légère baisse mardi matin, dans un marché attentiste alors que la Réserve fédérale entame deux jours de réunion de politique monétaire et après les records de la veille. L'indice CAC 40 perd 0,2% à 5720 points.

Victime d'un petit trou d'air en fin de séance, le marché parisien avait clôturé hier sur une hausse anecdotique de 0,1% à 5730 points, ce qui constitue tout de même un nouveau record annuel.

Une pluie de records absolus s'est également abattue aux Etats-Unis pendant la nuit, puisque le S&P 500 a établi un nouveau zénith à 3042 points avant d'en terminer à 3040 points (+0,6%).

Les volumes devraient toutefois rester limités ce mardi dans l'attente du communiqué de la Fed, demain, même si ce dernier ne devrait pas réserver de mauvaises surprises.

Les investisseurs partent du postulat que la banque centrale ne saurait prendre le risque de décevoir les marchés pour son avant-dernière réunion de l'année.

'Nous nous attendons à ce que la Fed abaisse ses taux cette semaine, puis peut-être encore une fois l'an prochain, afin de s'assurer que le marasme du secteur manufacturier ne débouche pas sur un ralentissement plus large de l'économie', prédisent les équipes de BlackRock.

'En revanche, les prévisions portant sur de nouvelles baisses de taux en 2020 nous semblent bien trop ambitieuses', avertit le gestionnaire d'actifs.

Le géant new-yorkais explique en effet prévoir un redressement de la croissance mondiale au cours des six ou 12 prochains mois, sous l'effet des politiques monétaires accommodantes conduites à travers le globe.

Cet après-midi, les investisseurs prendront connaissance de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board, qui devrait permettre de confirmer la bonne résistance de la consommation aux Etats-Unis.

La saison des résultats se poursuit par ailleurs, avec les publications de GM, L'Oréal, Mastercard, Merck et Pfizer, toutes attendues dans la journée.

Hier soir, les investisseurs ont pris connaissance peu après la clôture des résultats d'Alphabet - la maison-mère de Google - dont les performances décevantes entraînaient un repli de près de 2% en cotations après-Bourse.

A Paris, Orange affiche un EBITDA 'after Leases' (EBITDAaL) de 3.615 millions d'euros au titre du trimestre écoulé, en progression de 0,2% à base comparable, pour un chiffre d'affaires de 10.577 millions, en hausse de 0,8% toujours à base comparable (+2,6% en publié).

L'opérateur télécoms historique français confirme ses objectifs pour l'année 2019 (hors effets du contrat de partage de réseau avec Vodafone en Espagne signé en avril), dont celui d'un EBITDAaL en hausse, à base comparable, plus modérée qu'en 2018.

Dassault Systèmes annonce la finalisation de l'acquisition de Medidata Solutions, 'dont l'expertise clinique et les solutions cloud permettent le développement et la commercialisation de thérapies plus intelligentes'.

Berenberg réaffirme sa recommandation 'achat' sur Dassault Aviation avec un objectif de cours réduit de 1650 à 1500 euros, après la tenue de la convention de la National Business Aviation Association (NBAA) la semaine dernière.

Toujours à l'achat sur l'action de l'énergéticien Engie, Berenberg a relevé de 16 à 18 euros son objectif de cours sur le dossier. Soit un potentiel de hausse de plus de 20%.

Suite à l'organisation d'un roadshow avec le Directeur général et le Directeur financier, Oddo confirme son conseil à l'achat sur la valeur STMicro et relève son objectif de cours à 25 E (contre 23 E).

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.