Marchés français ouverture 4 h 34 min

Marché: Paris reste stable, le cap des 6.000 en vue ?

(CercleFinance.com) - Après avoir évolué en légère baisse à l'ouverture, la Bourse de Paris reste stable en cette fin de matinée, les investisseurs semblant hésiter à pousser le CAC 40 au-delà de ses récents plus hauts, même si la dynamique haussière devrait rester intacte.

Ainsi, le CAC 40 s'affiche toujours à 5.847 points. L'indice phare de la place de marché parisienne semble armé, selon plusieurs analystes techniques, pour rallier la zone des 6.000 points.

'La récente cassure de la zone de résistance majeure des 5.800/5.815 points laisse entrevoir à présent, un prolongement de cette phase haussière initiée début octobre, vers l'impensable (en début d'année) niveau des 6.000 points symboliques. Cette hausse graduelle apparaît inexorable, sans repli marqué, juste quelques brefs épisodes de stabilisation pour permettre aux différentes moyennes mobiles de prendre de la consistance', commentent ce matin les équipes de Kiplink.

'Cette séquence haussière est inédite. Graphiquement, dans ce mouvement d'évolution, il n'est pas de savoir jusqu'où peut aller l'indice CAC 40 (le point cible semble affiché à présent) mais en combien de séance va-t-il atteindre le plafond historique des 6000 points ?'

En attendant ce passage du seuil symbolique des 6.000 points, plusieurs données statistiques étaient à l'agenda de cette matinée.

Ainsi, en septembre 2019 par rapport à août, le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,1% dans la zone euro et de 0,2% dans l'UE, selon Eurostat, après des croissances respectives de 0,6% et 0,3% le mois précédent.

A 50,6 en octobre, l'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale dans la zone euro s'est redressé par rapport à septembre (50,1) et a dépassé son estimation flash (50,2), mais indique l'une des plus faibles croissances du secteur privé depuis six ans et demi.

Après avoir signalé la plus faible hausse de l'activité depuis cinq mois dans le secteur privé français en septembre, l'indice composite de l'activité globale s'est redressé à 52,6, indiquant une accélération du rythme de l'expansion en octobre. IHS Markit précise que les dernières données de l'enquête signalent un retour à la croissance de la production dans le secteur manufacturier tandis que l'expansion s'est accélérée dans celui des services.

Après un recul de 0,4% en août (chiffre révisé par rapport à -0,6% tel qu'estimé auparavant), les commandes à l'industrie allemande ont augmenté de 1,3% en septembre par rapport au mois précédent, là où le consensus ne visait qu'une hausse de 0,5%.

Du côté des changes, l'euro avance de +0,2%, à 1,1090 dollar. Le Brent recule pour sa part, de -0,8%, à 62,50 dollars.

Dans l'actualité des valeurs, Société Générale publie au titre du troisième trimestre 2019 un résultat net part du groupe de 854 millions d'euros, en baisse de 34,8%, et un résultat brut d'exploitation sous-jacent de 1.666 millions, en recul de 22,7%.

Suite à la publication des résultats semestriels d'Alstom, Bouygues annonce que la contribution de l'équipementier ferroviaire à son résultat net des neuf premiers mois 2019 s'élève à 238 millions d'euros, contre 230 millions sur la même période en 2018.

Atos annonce qu'il va apporter son soutien au Ministère de la Défense espagnol pour le développement et la maintenance de ses systèmes informatiques professionnels à travers un contrat d'une valeur totale de 8,5 millions d'euros.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.