Marché: nouveaux records annuels pour les indices US.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
UAL45,81+2,03
BELI.PA29,500,40
^DJI16 514,37+65,12
IBM192,150,12
ISRG422,33+11,22

(CercleFinance.com) - Wall Street a hésité durant 2 heures sur la marche à suivre... puis, dès que les places européennes ont clôturé, un magnifique algorithme haussier a été lancé et il a propulsé les indices US vers de nouveaux records annuels ou historiques par le biais d'un canal haussier d'une régularité purement 'robotique' (ou pour exprimer autrement le caractère purement mécanique du scénario, on croirait observer l'ascension d'un funiculaire).

Les 3 principaux indices US n'ont mis que quelques heures pour combler leur retard sur les places européennes qui avaient gagné 0,6% en moyenne la veille: le Dow Jones (DJI: ^DJI - actualité) prend 0,45% et accroche le seuil des 13.700Pts, le 'S&P' affiche la même variation et inscrit un nouveau zénith annuel 1.492,5Pts... mais tout cela n'est guère impressionnant en regard du Russel-2000 qui pulvérise tous ses records absolu avec +0,6% à 899Pts.

Mais le clou du spectacle demeure l'envolée de l'indice 'Dow Transportation' qui explose de +1,1% supplémentaire pour inscrire un nouveau zénith historique à 5.757,5 alors qu'il ne valait 'que' 5.300Pts au 31 décembre 2012 et 4.900 le 15 octobre dernier (soit +8,5% en 3 semaines et +17,5% depuis le 15 novembre dernier).
Le (Paris: FR0000072399 - actualité) précédent record fut inscrit tout début juillet 2011 à 5.550Pts et le précédent (5.440Pts) datait du 26 mai 2008.

Il est assez frappant de constater que le 'Dow Transport' traduit une vision hyper optimiste de la conjoncture puisqu'il a plafonné 5 mois après l'éclatement de la crise des 'subprime' en janvier 2008 (soit 3 bons mois après le 'S&P') et quelques jours seulement avant le fiasco sur le budget au Congrès US en 2011 (alors que le 'S&P' et le Dow Jones avaient culminé 2 mois auparavant).

L'ascension fulgurante des 3 dernières semaines, sans amélioration comparable de l'activité économique US (un chiffre immobilier décevant a été complètement ignoré ce mardi) semble assez caractéristique des accélérations de fin de vague observé lors des précédents sommets majeurs (une vision équilibrée ne saurait faire abstraction de la stagnation globale de la masse salariale, des dépenses des ménages et d'une activité économique qui demeure très dépendantes des dépenses de l'état).

Le Nasdaq restait un peu en retrait mais il grappillait tout de même 0,27% à 3.143Pts, soutenu par l'envolée de +13% de RIM, de +7% de Seagate et de +2% de Dell (rien entre les deux).

Le 'Dow Transport' a bénéficié d'un impressionnant rallye du secteur aérien, la compagnie Delta (+3%) ayant surpris par son bon niveau d'activité, US Airways a grimpé de 2,85%, United Continental (NYSE: UAL - actualité) de 1,65% mais ce n'est rien à côté de JetBlue Airways avec +3,4%.

Peu après la clôture, Google (NasdaqGS: GOOG - actualité) a dévoilé un profit par titre de 10,65$ contre 10,45$ anticipé et un chiffre d'affaire de 12,9Mds$ contre 12,35$ anticipé: le cours s'envolait de +4,9% à 738$.
Même coup de chapeau aux trimestriels d'IBM (NYSE: IBM - actualité) après clôture (+4,8% à 205$, nouveau record absolu) grâce à un profit par titre de 5,39$ contre 5,25$ attendu.
Intuitive surgical (NasdaqGS: ISRG - actualité) s'envolait de +8% après ses trimestriels mais ce tiercé gagnant n'est pas une surprise colossale dans la mesure où il s'agit de 3 des 10 principaux champions habituels des profits du 'S&P'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.