Marché: l'euro sans tendance, les 1,34 dollar s'éloignent.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BCE.TO48,960,23
IGG.L621,00+5,50
GLE.PA43,190,54
PREMIER.BO56,450,30

(CercleFinance.com) - Pour la troisième séance de suite sur le marché des devises, la monnaie unique européenne évoluait sans direction face au billet vert américain. Après un modeste gain de 0,05% hier, l'euro gagne symboliquement ce midi 0,14% à 1,3336 dollar. On notera que la barre des symbolique des 1,34 dollar, testée et même dépassée dernièrement, n'a pas été touchée depuis une semaine.

La devise européenne continuait cependant à reperdre une petite partie du terrain gagné dernièrement contre le yen (+ 24% environ en six mois !) : ce midi, elle cède 0,36% à 117,75 yens l'euro, mais les 120 yens avaient été dépassés hier.

Dans un discours prononcé hier devant la Chambre de commerce et d'industrie de Francfort, le président de la BCE (Toronto: BCE.TO - actualité) , Mario Draghi, a notamment déclaré que 'nous pouvons entamer l'année 2013 avant davantage de confiance en raison précisément des progrès accomplis en 2012', peut-on lire sur le site de la BCE.

M. Draghi est notamment revenu sur la mise en place du Mécanisme européen de stabilité (MES), sur les engagements budgétaires des Etats-membres, sur la perspective d'une union financière et l'instauration d'une supervision financière à l'échelle de l'Europe, et enfin sur les 'mesures spéciales' de la BCE (les OMT, programmes permettant à la BCE de racheter des dettes d'Etat à court et moyen terme, si l'Etat en fait la demande, telles qu'annoncées en septembre).

Mais dans l'ensemble, le flux de nouvelles est peu fourni, ce qui ouvre habituellement la voie aux rumeurs. Comme le rappellent les analystes d'IG (London: IGG.L - actualité) , des rumeurs de démission du démission du gouverneur de la Bundesbank ont couru hier, sans être confirmé.

?Même l'économiste Nouriel Roubini, surnommé Dr Catastrophe pour son pessimisme légendaire, s'est dit hier plus optimiste que par le passé en considérant que les Etats-Unis se portaient plutôt mieux que les autres économies avancées et que les risques de catastrophe dans la zone euro avaient diminué par rapport à l'été dernier?, indique encore IG.

Un cambiste nord-européen se montrait pour sa part un peu plus inquiet : 'le sentiment de marché demeure positif, mais des nuages noirs s'amoncellent à l'horizon'. C'est ce qui pourrait expliquer les prises de profits intervenues sur le marché des changes, par exemple sur l'euro/dollar et l'euro/yen, estime-t-il, et la tendance incertaine qui prévaut actuellement.

L'opérateur continue de trouver 'curieux' que l'euro/dollar n'ait pas dépassé le seuil technique des 1,3404 dollar. 'Nous discernons une indication de correction', indique-t-il, alors que la fourchette dans laquelle se traite l'euro/dollar tend de se resserrer.

Aucun mouvement d'ampleur à signaler du côté du sterling (+ 0,01% à 0,8412) ni du franc suisse (+ 0,03% à 1,2378 franc l'euro).

Attention au sterling, indique un cambiste de Société Générale (Paris: FR0000130809 - actualité) : dans un discours prononcé ce matin, le Premier (BSE: PREMIER.BO - actualité) ministre britannique David Cameron a mis fin au suspense et annoncé, comme la rumeur le laissait entendre, que le futur accord sur les relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne serait soumis, outre-Manche, à un referendum avant fin 2017. Dans ce contexte, la livre pourrait perdre du terrain contre l'euro, estime le spécialiste, et ce alors que le 'AAA' de la dette britannique est menacé et que sa conjoncture reste faible.

L'agenda macroéconomique de la matinée n'était guère fourni ce matin. Au Royaume-Uni, on a appris que le nombre d'inscrits aux allocations chômage en décembre 2012 s'est monté à 1,56 million d'inscrits, soit 12.100 de moins qu'au mois précédent, représentant un taux stable à 4,8% de la population active.

Il ne sera pas plus étoffé cet après-midi depuis les Etats-Unis. Aucune donnée économique d'importance n'est prévue cet après-midi aux Etats-Unis. Les traditionnels stocks de pétrole américains de l'EIA seront exceptionnellement publiés demain jeudi, en raison du Martin Luther King's Day, qui lundi était férié aux Etats-Unis.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.