La bourse ferme dans 56 min
  • CAC 40

    6 513,88
    -43,52 (-0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 738,19
    -39,19 (-1,04 %)
     
  • Dow Jones

    33 773,56
    -225,48 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0048
    -0,0044 (-0,43 %)
     
  • Gold future

    1 765,40
    -5,80 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    21 357,05
    -2 127,85 (-9,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    508,32
    -33,28 (-6,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,03
    +0,53 (+0,59 %)
     
  • DAX

    13 571,43
    -125,98 (-0,92 %)
     
  • FTSE 100

    7 557,21
    +15,36 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 738,07
    -227,27 (-1,75 %)
     
  • S&P 500

    4 238,28
    -45,46 (-1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1813
    -0,0119 (-1,00 %)
     

Marché de l'électricité : la Cour des comptes demande des évolutions rapides

La Cour des Comptes publiera mardi 5 juillet un rapport sévère sur les dysfonctionnements croissants du marché de l'électricité en France depuis dix ans, demandant au gouvernement une évolution rapide, d'ici dix-huit mois, des outils de régulation mis en place depuis la libéralisation du marché européen de l'électricité. La Cour s'est lancée dans une rare et unique évaluation de la politique publique complexe mise en place depuis dix ans pour essayer de se conformer aux exigences bruxelloises d'introduire de la concurrence sur les marchés de l'électricité, tout en tentant de préserver pour les consommateurs des tarifs bas, issus du nucléaire depuis longtemps amorti de l'opérateur public historique EDF.

Son verdict est sans appel : l'organisation du marché de l'électricité en France "n'est plus ni lisible, ni pilotable", souligne la Cour dans ce rapport de 268 pages qui sera publié mardi par les magistrats de la rue Cambon, après plus d'un an de travail. Il incite les pouvoirs publics à négocier avant "au plus tard fin 2023" un nouveau moyen de régulation. Pour parvenir à son constat, la Cour a décortiqué le fonctionnement et le dérapage progressif des trois principaux dispositifs d'intervention mis en place par la loi Nome (nouvelle organisation du marché de l'électricité) du 7 décembre 2010 pour réguler le marché.

Il s'agit du Tarif réglementé de vente (TRV), dont bénéficient près de 70 % des ménages, de l'Accès régulé au nucléaire historique (Arenh) qui accorde jusqu'à fin 2025 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’or va-t-il faire, comme souvent, des étincelles cet été ? Le conseil Bourse
Deezer s'écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris
CAC 40 : la Bourse dopée par les négociations commerciales Chine - Etats-Unis
Renault choisit un fonds allemand pour reprendre La Fonderie de Bretagne
Hinkley Point : la justice annule une amende de 5 millions d'euros contre EDF pour fausse information

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles