Marché: léger tassement de l'euro mercredi midi.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA30,200,22
BCE.TO48,520,01

(CercleFinance.com) - Le (Paris: FR0000072399 - actualité) cours de la monnaie unique européenne se tassait de nouveau légèrement face au billet vert américain à la veille d'une réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Les mouvements restent cependant de faible ampleur. Vers 13 heures 15, l'euro se tassait de 0,23% à 1,3051 dollar, niveau proche de son plus bas du jour.

Face au yen, qui a repris près de 1% hier contre la devise européenne, la tendance était maintenant à la stabilité (+ 0,06% à 114,1 yens). Notons que l'euro gagne toujours 16,5% face à la devise nippone sur six mois. ?Le gouvernement japonais se prépare à annoncer des mesures de relance économique alors qu'il pousse la Banque du Japon à revoir ses objectifs d'inflation de 1% à 2% en vue de sa réunion du 21-22 janvier?, soulignent les courtiers de RTFX.

Il en était de même contre le sterling (- 0,06% à 0,8141 livre) et le franc suisse (+ 0,02% à 1,2091 franc l'euro).

'Nous nous attendons à ce que l'appétit pour le risque augmente à mesure progressera à mesure qu'approchera la réunion de la BCE (Toronto: BCE.TO - actualité) ', indiquait hier un cambiste nord-européen. Ce qui reste encore à vérifier à cette heure.

?Aujourd'hui reste une journée assez calme au niveau des indicateurs macroéconomiques, les investisseurs sont dans l'attente des réunions de politique monétaire de la BCE?, indique les courtiers de Saxo Banque.

Du côté des statistiques, qui n'ont guère retenu l'attention, notons que le Royaume-Uni a vu son déficit commercial se réduire à 3,5 milliards de livres en novembre, contre 3,7 milliards le mois précédent.

En outre, la production industrielle allemande a renoué avec la croissance en novembre après un net repli le mois précédent. Le secteur industriel a enregistré une petite progression de 0,2% d'un mois sur l'autre en novembre contre une contraction de 2% en octobre (révisée de -2,6%). Le consensus prévoyait une hausse plus vigoureuse, de l'ordre de 1%.

Hormis l'état des stocks de pétrole brut et de produits raffinés, aucune statistique n'est attendue du côté américain cet après-midi.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.