Marché: correction des marchés après nouvelle statistique US

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
KPN.AS2,470,06
BELI.PA28,96-1,13
ALO.PA22,580,28
SI134,990,88

(CercleFinance.com) - Une baisse surprise des ventes de logements aux Etats-Unis s'ajoute à l'insuffisance des mesures de la Banque du Japon pour nourrir la correction des marchés européens.

Milan grappille 0,2% et Bruxelles 0,1%, mais Londres et Amsterdam cèdent 0,1%, Paris, Madrid et Zurich perdent 0,5%, et Francfort 0,8%. Par comparaison, Wall Street recule de près de 0,2%.

Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont baissé de 1% en décembre à 4,94 millions d'unités en rythme annualisé le mois dernier, alors que les économistes attendaient une hausse à 5,1 millions.

Ces chiffres ternes se sont ajoutés à la déception occasionnée ce matin par les annonces de la Banque du Japon cette nuit, même si celle-ci a porté son objectif d'inflation à 2%.

'Ces annonces ont été largement anticipées depuis le mois de novembre. Et les investisseurs attendaient une augmentation du programme de rachats d'actifs à très court terme, alors qu'il faudra attendre 2014', souligne à ce sujet Aurel BGC.

Ce contexte défavorable éclipse l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne, qui grimpe de 24,6 points en janvier pour atteindre +31,5, son plus haut niveau depuis mai 2010.

'Les experts des marchés financiers semblent s'attendre à ce que l'amélioration du sentiment sur les marchés se traduise par une reprise des investissements que les entreprises avaient reporté précédemment', juge Wolfgang Franz, le président du ZEW.

Passent aussi au second plan certains résultats d'entreprises bien accueillis aux Etats-Unis, tels que ceux du chimiste DuPont et de la compagnie d'assurances Travelers.

Sur le front des valeurs, Siemens (NYSE: SI - actualité) avance de 0,3% à 83,7 euros à Francfort, à la veille des résultats du conglomérat industriel allemand pour son premier trimestre comptable (mois d'octobre à décembre).

KPN (Amsterdam: KPN.AS - actualité) perd 1,1% à 4,5 euros, alors que le groupe pourrait supprimer des emplois dans la branche consumer mobile, d'après un article du journal De Telegraaf. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) nombre de suppressions n'est pas encore clair à ce stade.

Glencore cède 0,1% à 385 pence à Londres, après le feu vert de l'Afrique du Sud pour sa fusion avec Xstrata (stable à 1154 pence), autre groupe minier dont il est le principal actionnaire. Les autorités chinoises sont les seules à devoir encore se prononcer.

A Paris, Alstom (Paris: FR0010220475 - actualité) grimpe de 1% à 32,2 euros, après la publication par l'équipementier pour l'énergie et les transports d'un niveau de commandes de 5,1 milliards d'euros sur le dernier trimestre, en croissance de 3% en comparaison annuelle.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.