Marchés français ouverture 3 h 29 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    25 984,51
    -587,36 (-2,21 %)
     
  • EUR/USD

    0,9563
    -0,0035 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 467,78
    -392,53 (-2,20 %)
     
  • BTC-EUR

    19 595,60
    -1 709,62 (-8,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,14
    -30,00 (-6,53 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Le marché automobile français toujours grevé par les pénuries

Benoit Tessier

Le marché français des voitures neuves a légèrement rebondi en août mais reste encore près d'un tiers inférieur à son niveau d'avant-crise.

Au total, 91.403 voitures particulières sont sorties des concessions le mois dernier, soit 3,79% de plus qu'en août 2021, a indiqué jeudi la Plateforme automobile (PFA), qui représente les constructeurs et les équipementiers. Ce résultat positif brise une tendance baissière observée depuis le début de l'année, même si les mois d'août, marqués par des fermetures d'entreprises et de points de vente d'automobiles, sont traditionnellement faibles.

Plus significative est la comparaison avec 2019, avant la crise du Covid-19 qui a eu des effets en cascade sur les flux logistiques et la production de semi-conducteurs: le niveau reste inférieur de quelque 29% à cette période, a précisé à l'AFP François Roudier, responsable de la communication de la PFA. "Un bon mois d'août devrait être au-dessus de 105.000" immatriculations, a-t-il souligné, en appelant à être prudent sur la tendance du mois d'août qui traduit davantage une "stabilité" qu'une reprise, selon lui.

Sur huit mois, le déclin des immatriculations reste de 13,81% par rapport à la même période de 2021, selon la PFA: 970.933 voitures particulières ont été mises en circulation.

Ce marasme s'inscrit dans le contexte de pénuries de semi-conducteurs et pièces électroniques qui provoquent des arrêts de production dans les usines automobiles, et qui ne semblent pas encore près de se résorber. Côté groupes, c'est Stellantis qui a régné sur le marché le mois dernier, avec 33,6% des immatriculations, une hausse de 14,2% en volumes sur un an.

Déclin des motorisations thermiques

L'ensemble franco-américano-italien a été tiré par les progressions franches de Fiat (+45,2%) et de Peugeot (+14,4%). La marque au lion, forte d'une gamme moyenne renouvelée, s'arroge même 15,6% du marché français. Le groupe rival Renault se replie en revanche de 4,6% en août sur un mois, affecté par sa marque du même nom franchement dans le rouge (-15,4%), tandis que la "low-cost" Dacia effectue le trajet inverse (+13,1%) et se rapproche des volum[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi