Marchés français ouverture 2 h 11 min
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 788,72
    +10,82 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0585
    +0,0055 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    19 313,96
    +638,61 (+3,42 %)
     
  • BTC-EUR

    16 371,60
    +163,27 (+1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,36
    +8,94 (+2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     

Le marché automobile déprime mais le luxe (Porsche) et le low cost (Dacia) sauvent la mise

Challenges - N. Meunier

Les immatriculations de voitures neuves étaient toujours en chute sur les dix premiers mois en Europe. Mais trois marques progressent sensiblement : Porsche, DS et Dacia.

L’automobile aime les paradoxes ! Les immatriculations de voitures neuves sont en chute libre sur le Vieux continent. Mais trois marques progressent inexorablement : Porsche en très haut de gamme ; Dacia dans le bas ; DS au milieu. Malgré un rebond en octobre (+14,7%), le marché auto européen a chuté de 8% sur les dix premiers mois (Grande-Bretagne comprise), selon l’ACEA (Association des constructeurs européens). Et même la progression d’octobre doit-elle être relativisée, puisqu’il manque près de 300.000 unités par rapport au même mois de 2019, avant la pandémie. Sur dix mois, les plus gros plongeons ont été enregistrés en Italie (-13,8%) et en France (-10,3%).

Dans ce contexte, Porsche (groupe Volkswagen), DS et Dacia (groupe Renault), signent donc les meilleures progressions parmi les grandes firmes. Porsche grimpait de 12,3% sur dix mois, Dacia de 16,6%, DS de 17,2%. Si Porsche et DS vendent des volumes relativement faibles (66.524 unités et 40.426 respectivement), Dacia en écoulait à lui seul 383.450.

Porsche a dépassé les 300.000 ventes

Le succès de Porsche dans sa sphère des voitures de 60.000 à près de 250.000 euros (hors modèles spéciaux) ne se dément pas. La firme de Stuttgart avait même, pour la première fois, dépassé la barre des 300.000 véhicules vendus dans le monde (301.915) l’an passé. La firme au cheval cabré (comme Ferrari) a même livré 41.300 unités de sa première Porsche 100% électrique. Dans des conditions exceptionnelles de rentabilité. Sa marge opérationnelle enregistrait en effet un record de 19,4% au premier semestre.

Pour DS (à partir de 33.100 euros), en revanche, la progression des ventes ne signifie pas… une réussite, mais la simple addition d’un nouveau modèle compact crucial, la DS4, dans la gamme jusqu'ici limitée à trois modèles, la petite DS3 Crossback peu prisée, le SUV DS7 revu et corrigé à la rentrée et la limousine DS9, à l'échec flagrant et dont les ventes se font au compte-gouttes.

La marque de Stellantis, rendue indépenda[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi