Marchés français ouverture 4 h 12 min

Marché: les achats provisoirement interrompus

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir en léger recul mercredi, les investisseurs semblant hésiter à pousser le CAC 40 au-delà de ses récents plus hauts, même si la dynamique haussière semble rester intacte.

Vers 8h15, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 - livraison fin novembre - se replie de sept points à 5 840,5 points, préfigurant un début de séance prudent.

Depuis le franchissement de la grosse zone de résistance des 5750/5775 points, beaucoup d'analystes techniques évoquent la possibilité d'un prochain ralliement de la zone des 6000 points.

L'hypothèse semble encore plus plausible depuis que le CAC a dépassé le seuil des 5800 points lundi.

Alors que les records continuent de s'enchaîner à Wall Street, le mouvement haussier initié au début du mois dernier semble désormais inexorable.

'La liquidité sur les marchés s'est accrue, l'incertitude politique s'annonce moindre, le dossier chinois devient davantage un élément porteur qu'un fardeau et l'affaiblissement du dollar montrent bien que l'état du monde s'améliore, ce qui apaise les conditions financières', explique Bob Doll, le stratège de Nuveen.

'Dans un tel environnement, les actions sont susceptibles de surperformer les obligations, à moins d'une entrée en récession', ajoute-t-il.

Pour Bob Doll, une amélioration des indicateurs économiques permettrait d'aiguiser encore plus l'appétit des investisseurs pour le risque en cette fin d'année.

Attention toutefois, car une phase de prise de profits pourrait démarrer à l'approche de certaines résistances techniques majeures, préviennent les spécialistes techniques.

C'est le cas de Vincent Ganne, analyse marchés pour TradingView France, qui rappelle que 'les arbres ne montent pas au ciel'.

Le chartiste dit notamment se méfier de la région des 5880 points, la résistance de l'année 2007 qui avait mis fin, à l'époque, à un marché haussier qui était place depuis 2003.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.