La bourse ferme dans 5 h 11 min

Marc Simoncini lance Angell avec l'idée que le vélo électrique remplacera bientôt la voiture en ville

Thomas Giraudet

Le vélo électrique intelligent Angell, lancé par Jules Trecco (à gauche) et Marc Simoncini (à droite) . Thomas Giraudet/ Business Insider France

La dernière fois qu'il était monté sur une scène pour parler d'une de ses entreprises, c'était il y a 15 ans et l'introduction en Bourse de Meetic. Mais à 56 ans, Marc Simoncini n'a pas perdu la main. A coups d'expressions de startuppeurs bien senties — "faire au vélo ce qu'a fait l'iPhone au téléphone", "on a créé un vélo de rêve" — l'entrepreneur français vient de lancer Angell, un fabricant de vélo électrique bourré de capteurs, financé sur son argent personnel. Déplorant la congestion des villes, Marc Simoncini s'est mis en tête avec une équipe de 20 personnes de "remplacer la voiture". "On pense que le meilleur moyen pour y arriver est un vélo électrique avec lequel vous mettez 10 minutes pour faire cinq kilomètres. On fait la pari que les gens en ville achèteront un vélo plutôt qu'une voiture", a détaillé Marc Simoncini lors d'une conférence de presse de lancement à Paris, ce mardi 19 novembre. 

Gris métallique, design épuré réalisé par le Français Ora-ïto, Angell pèse moins de 14 kilos — "je le transporte sur l'épaule sur deux étages" remarque Marc Simoncini — avec une batterie autonome pendant 70 kilomètres, amovible et rechargeable en deux heures. Le vélo vise les urbains. Il est déjà disponible en pré-commande depuis aujourd'hui, avec un premier versement de 269 euros. Il faudra débourser au total 2 690 euros en ligne pour en prendre les commandes, à partir du printemps 2020. Les co-fondateurs d'Angell — Marc Simoncini et Jules Trecco — proposent également le deux roues à 74,90 euros par mois, "le prix d'un pass Navigo 5 zones en Ile-de-France", annoncent-ils avec malice, histoire de convaincre les parisiens intra-muros.

A lire aussi — Des robots taxis autonomes de la…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Google Maps va bientôt vous proposer de combiner train, VTC, covoiturage et vélos pour vous déplacer

Aussi sur Business Insider