La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 805,41
    +64,26 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 285,38
    +58,67 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1590
    -0,0024 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    53 809,12
    -1 416,10 (-2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 496,69
    -8,46 (-0,56 %)
     
  • S&P 500

    4 583,59
    +17,11 (+0,37 %)
     

Marc Fiorentino: "Mes conseils de placements en cas de krach boursier"

·2 min de lecture

INTERVIEW - Le financier, fondateur de Meilleurtaux Placement, et auteur d’un tout nouvel ouvrage, "Les meilleurs placements Pour Les Nuls" aux éditions First, donne ses conseils patrimoniaux, au moment où les professionnels s’interrogent de plus en plus sur un risque de krach des marchés boursiers, aujourd’hui au plus haut.

Challenges - Les indices boursiers atteignent des sommets depuis quelques semaines. Mais, on l’a vu hier, lundi 20 septembre, ils manifestent de plus en plus de nervosité. Quel est le risque d'un krach comme on en a connu en 2018, en 2020 et en 2009?

Marc Fiorentino - Il faut être clair : la hausse des marchés n’est pas liée aux fondamentaux des entreprises, elle est uniquement alimentée depuis 2009, le point bas des 15 dernières années, par la baisse des taux d’intérêt et . Selon le principe "TINA", There is no alternative. Il n’y a pas d’alternative à la Bourse tant que les taux sont nuls ou négatifs. Tant que la liquidité est là, les marchés resteront soutenus mais si les banques centrales commencent à réduire leurs injections de liquidités, nous assisterons à un repli de la Bourse. Il faut donc surveiller l’inflation. En cas de dérapage durable, les taux remonteront et la Bourse baissera.

Les Français sont-ils particulièrement exposés à un risque boursier?

Non, heureusement. Ou malheureusement, car les Français sont peu investis en Bourse. Ils ont redécouvert les actions cotées avec l’introduction de la Française des Jeux mais, malgré (267 milliards d’euros), ils continuent de privilégier les placements dits sécuritaires. Même quand ils ne rapportent rien comme tout l’argent qu’ils laissent dormir sur leurs comptes bancaires (plus de 500 milliards) ou les montants records qui sont placés sur le livret A. Le risque existe donc mais il est limité à certaines unités de compte sur les contrats d’assurance vie et aux particuliers qui se sont rués depuis le Covid-19 sur la Bourse en pensant que c’était un nouveau jeu en ligne.

Quels produits peut-on leur conseiller pour éviter d'être emportés par une tempête des marchés ? Finalement, comme le disent certains, ne valait-il pas mieux rester sur son Livret A, qui ne rapporte que 0,5% par an, mais est garanti ?

La clé de toute gestion d’épargne c’est la diversification. La Bourse est à un niveau élevé, l’immobilier est à[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles