Publicité
La bourse ferme dans 8 h 8 min
  • CAC 40

    7 852,65
    -12,05 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 027,81
    -6,62 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    2 330,50
    -24,30 (-1,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 504,20
    +196,10 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 420,10
    +7,15 (+0,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,25
    -0,25 (-0,32 %)
     
  • DAX

    18 592,50
    -38,36 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    8 202,44
    -13,04 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 083,98
    +146,14 (+0,81 %)
     
  • GBP/USD

    1,2785
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Maréchal tête de liste Reconquête ! aux européennes : les coulisses d’une déclaration en deux temps

GUILLAUME SOUVANT

C’était un secret de polichinelle. L’échec des législatives de 2022 acté, le nom de Marion Maréchal flottait dans l’atmosphère morne des lendemains qui déchantent. Sans députés ni mandats, les cadres et petites mains de Reconquête ! s’accrochaient vigoureusement aux élections européennes à venir, dont le scrutin aura lieu en juin 2024. Une partie d’entre eux escomptant voir la benjamine des Le Pen, ralliée à Eric Zemmour durant la campagne présidentielle, conduire leur liste.

Un peu plus d’un an s’est écoulé et voici leur souhait réalisé. La désormais vice-présidente du parti, médiatique égérie de la droite « hors les murs », sera bien la figure de proue du parti national-conservateur lors de cette campagne qu’elle espère transformer en « grande bataille civilisationnelle », déclarait-elle hier soir, 6 septembre, au 20 heures de TF1.

Intronisée par Zemmour

« Elle en avait envie. La politique européenne est un sujet qui la passionne et elle s’en est très clairement ouverte dès que la question des élections s’est posée au sein de Reconquête ! », distille-t-on dans l’entourage de l’impétrante où l’on loue sa « connaissance réelle des autres groupes européens » et les liens personnels qu’elle entretient avec « un certain nombre d’acteurs de la mouvance conservatrice en Europe ». Après tout, le mari de Marion Maréchal n’est-il pas un eurodéputé italien de Fratelli d’Italia, parti nationaliste au pouvoir en Italie et avec qui Reconquête ! aimerait grandement s’allier ? Certai...


Lire la suite sur ParisMatch