Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 022,23
    -1 259,45 (-1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

MaPrimeRénov’ : bonnes nouvelles pour les propriétaires de passoires thermiques

Angelika / Pixabay

C’est un sursis pour les propriétaires de passoires thermiques. Ils ne seront plus forcés de réaliser des travaux de rénovation globale de leur logement pour pouvoir toucher les aides MaPrimeRénov’ jusqu’au 31 décembre 2024. Un décret publié vendredi 22 mars, et qui entrera en vigueur le 15 mai prochain, entérine cette décision. En théorie, cette contrainte de réaliser des travaux coûteux pour rester éligible aux aides devait entrer en vigueur à partir du 1er juillet prochain. Elle a donc été repoussée au 1er janvier 2025.

Autre évolution actée par le texte : les propriétaires ne seront plus obligés de toucher à leur mode de chauffage (chaudière, eau chaude sanitaire, etc.) pour être éligibles aux aides MaPrimeRénov’ geste par geste. Car les particuliers, jusqu’ici, étaient privés des aides s'ils réalisaient de simples travaux d’isolation sur leur logement (combles, toiture, murs intérieurs ou extérieurs, etc.) ou de pose de ventilation double flux. Pour toucher les aides, ils devaient installer en parallèle un nouveau système de chauffage. Là encore, cette contrainte est suspendue, et repoussée au 1er janvier 2025.

Petit détail à noter, le texte ajoute une nouvelle contrainte pour les propriétaires qui souhaitent installer un système de ventilation double flux. Pour pouvoir toucher des aides MaPrimeRénov’ dédiées à ce geste, il leur faudra justifier en parallèle, dans leur dossier envoyé à l’Agence nationale de l’habitat (Anah) - l’organisme qui distribue les aides -, de la pose (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«L’Agence» sur Netflix : à combien s’élève la fortune de la famille Kretz ?
Pratiques illégales de certains propriétaires : ce que les locataires doivent savoir
APL : les aides au logement vont-elles encore être rabotées ?
Immobilier : prix du m2 et des loyers dans plus de 100 villes en France
Immobilier : les locataires bientôt mieux protégés contre les congés frauduleux ?