La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 259,46
    -738,56 (-1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Avec sa Manta électrifiée, Opel cherche à offrir des émotions, sans émission

·2 min de lecture

A la manière de Jaguar, de Peugeot et de Citroën qui proposent des kits pour convertir les autos anciennes à l’électrique, Opel revisite son coupé Manta de 1970. Démarche symbolique pour un modèle dont le design inspire celui des Opel modernes.

Autorisé depuis avril 2020 en France, le rétrofit électrique consiste à remplacer la mécanique à essence d’origine d’une automobile par une batterie et une machine électrique. Si ce genre de transformation intéresse en premier lieu des ateliers spécialisés dans la voiture ancienne, soucieux de répondre à la demande croissante d’amateurs désireux de conserver leur droit de cité en centre-ville, certains constructeurs investissent dans leurs propres réalisations.

C’est ainsi le cas du département Jaguar Land Rover Classic, fondé en 2016, qui ajoute à ses restaurations de haut vol, conformes en tous points à l’origine, des conversions à l’électrique. Laquelle s’accompagne généralement d’une sérieuse cure de jouvence des systèmes de freinage et de suspension, conformément à l’adage qui dit que tant qu’à y être, autant faire les choses en grand. Le “retrofit” électrique se combine alors à un véritable “restomod”, terme issu de la combinaison de “restauration” et “modification”.

Le coupé Manta a été érigé en totem par les designers des Opel modernes

Il était fatal que Opel s’intéresse à son tour à ces deux courants. Le résultat de cette réflexion prend la forme d’un exercice de conversion d’un exemplaire du coupé Opel Manta A de 1970, qui prend l’appellation de Manta GSe ElektroMOD. Une réalisation unique, à des fins de pure propagande, pour rappeler que les Opel ne perdent pas leur âme, même lorsqu’elles se convertissent à la traction électrique.

Depuis l’automne 2018, le constructeur allemand nous rebat les oreilles avec ses clins d’oeil incessants au style du coupé Manta A, apparu en 1970. Cette auto magnifique — rivale en son temps des Ford Capri et Renault 17 — prétend avoir fait don de deux éléments fondamentaux du nouveau langage stylistique de la marque : la visière noire de la calandre, et le symbole du compas, tel qu’esquissé par l’intersection de la nervure du capot et l’éclair du logo Opel. Lequel arbore un éclair, symbole idéal pour une auto électrique.

Q[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Après Jaguar, Rolls-Royce convertit ses vieilles gloires à l’électriqueTransformer sa voiture en électrique : c'est légal depuis avril 2020Les voitures anciennes aussi passent à l’hybride : PSA s'y intéresse de prèsPlus fort que le rétrofit, la voiture électrique habillée à l’ancienneA l’agonie, Jaguar rêve d'électriques aussi belles que ses Type E et XJ d'antan