Publicité
Marchés français ouverture 2 h 34 min
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 005,02
    -809,54 (-2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 978,30
    +36,52 (+0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 895,86
    +217,23 (+0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,27
    -14,60 (-1,03 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     

Manifestations contre les "violences policières": entre 31.300 et 80.000 participants en France

Bertrand GUAY © 2019 AFP

Ils défilaient "contre le racisme systémique, les violences policières et pour les libertés publiques". Samedi, quelque 31.300 personnes ont participé aux manifestations organisées dans toute la France et au moins six personnes ont été interpellées, a indiqué le ministère de l'Intérieur à BFMTV. Selon la CGT et La France insoumise, qui appelaient à manifester comme des dizaines d'autres organisations, environ 80.000 personnes étaient présentes dans les cortèges.

A Paris, la manifestation a rassemblé entre 9000 personnes, selon la préfecture de police, et 15.000 personnes, d'après les organisateurs. Parmi elles figuraient plusieurs élus de La France insoumise, dont les députés du Val-de-Marne Mathilde Panot et Louis Boyard. Jean-Luc Mélenchon était quant à lui présent pour le rassemblement organisé à Marseille.

"C’est important de réaffirmer nos libertés publiques. Il y a eu un dévoiement de l’utilisation par le gouvernement de la police pour faire taire les mouvements sociaux alors que ça n’est pas sa mission", a expliqué la députée EELV Sandrine Rousseau à BFMTV, également présente à Paris.

Dans la capitale, le cortège, qui partait de la gare du Nord pour rejoindre la place de Clichy, a été marqué par l'attaque d'une voiture de police à coups de barres de fer.

PUBLICITÉ

L'un des fonctionnaires est alors descendu du véhicule et a dégainé son arme de service, sans faire feu. Trois policiers présents dans la voiture ont été légèrement blessés aux cervivales, a indiqué le préfet de police Laurent Nuñez, qui a également annoncé l'interpellation de trois personnes "présumées être impliquées dans les faits".

Un passant blessé à Lyon

La plupart des 120 manifestations qui étaient organisées dans toute la France se sont déroulées dans le calme. Quelques incidents ont cependant émaillé celle organisée entre Villeurbanne et Lyon, qui a rassemblé entre 1700 et 2500 personnes (chiffres de la préfecture du Rhône et de la CGT).

"Du mobilier urbain et des commerces ont été dégradés", a indiqué la préfecture sur son compte X, et un passant a été blessé par un jet de projectile sans que ces blessures ne nécessitent son hospitalisation.

À Toulouse, 600 personnes ont défilé dans la matinée sous des banderoles "Contre le racisme systémique" ou "La police mutile, la police assassine". Elles étaient plus d'un millier à Rennes et Lille, selon France Bleu Armorique et France Bleu Nord. A Nice, environ 300 personnes étaient réunies sans qu'aucun incident ne soit à signaler, d'après BFM Côte d'Azur.

Article original publié sur BFMTV.com