Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 817,82
    +39,72 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    17 884,69
    +27,67 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 294,50
    -1 561,39 (-2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 320,67
    -68,73 (-4,95 %)
     
  • S&P 500

    5 488,59
    +15,36 (+0,28 %)
     

Manifestation contre les Retraites : Laurent Berger « en appelle à la non violence »

© REUTERS

Le secrétaire général de la CFDT a appelé jeudi "au respect des biens et des personnes, à la non-violence", à l'occasion de la neuvième journée de manifestation contre la réforme des retraites, marquée selon lui par un "regain de mobilisation".

La prise de parole d'Emmanuel Macron mercredi n'a pas apaisé les esprits. Au contraire

"Jusqu'au bout il va falloir garder l'opinion, c'est notre pépite", et pour cela "il faut des actions non violentes, qui n'handicapent pas le quotidien des citoyens", a expliqué Laurent Berger peu avant le départ du cortège parisien.

Des manifestations émaillées d'échauffourées ont lieu chaque soir à Paris et dans plusieurs grandes villes de France depuis l'adoption au forceps du projet de loi la semaine dernière, à l'aide de l'arme constitutionnelle du 49.3.

PUBLICITÉ

La prise de parole d'Emmanuel Macron mercredi n'a pas apaisé les esprits. Au contraire, "il a jeté un bidon d'essence sur le feu", a estimé le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, également dans le cortège, rappelant que les syndicats avaient écrit au chef de l'Etat pour l'alerter sur la "situation explosive" du pays.

Il y a une grande colère

Philippe Martinez

Mais "il s'en fout", a ajouté M. Martinez, pointant "une stratégie du gouvernement de mettre en avant des incidents".

"Il y a une grande colère", a-t-il insisté, soulignant le profil plus jeunes que d'ordinaire des manifestants: "Aujourd'hui il y a beaucoup de lycéens, d'étudiants, il y a des facs qui sont bloquées, c'est...


Lire la suite sur ParisMatch