La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 102,33
    +127,06 (+0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Manifestation à Paris : le syndicat de police Alliance juge "irresponsable" le niveau de sécurisation

Mélanie Rostagnat avec AFP
·1 min de lecture

La manifestation parisienne s'élancera de la place de la République en début d'après-midi. Selon le syndicat de police, les autorités redoutent la présence de "gilets jaunes radicaux et de black blocs".

Frédéric Lagache, délégué général du syndicat de police Alliance, a jugé ce samedi "irresponsable" le niveau de sécurisation de la manifestation parisienne contre la proposition de loi "Sécurité globale" et les violences policières, envisagé par la préfecture de police de Paris.

Dans une déclaration à l'AFP, il a expliqué que "les autorités s'attendaient à des infiltrations de gilets jaunes radicaux, voire des black blocs lors de cette manifestation à haut risque prévue de République à Bastille".

Or, a-t-il dit, mobiliser "2000 membres des forces de l'ordre pour sécuriser une telle manifestation où l'on attend environ 40.000 personnes, c'est irresponsable pour la sécurité des manifestants et pour celle des policiers".

Face à cette "situation préoccupante et incompréhensible" à ses yeux, Frédéric Lagache a demandé en conséquence que davantage de policiers soient mobilisés pour éviter des incidents, "même si le risque zéro n'existe pas".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :