La bourse ferme dans 7 h 37 min
  • CAC 40

    6 480,91
    -9,09 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 715,10
    -0,27 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0218
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 807,50
    -4,80 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    22 514,90
    -1 006,19 (-4,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,40
    -22,95 (-4,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,56
    -0,94 (-1,04 %)
     
  • DAX

    13 544,24
    +9,27 (+0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,50
    -11,65 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 548,86
    -454,58 (-2,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2087
    +0,0011 (+0,09 %)
     

Les manchots ne s’adaptent pas assez vite au changement climatique, et c’est dramatique pour leur espèce

Une nouvelle étude suggère que les manchots, une espèce d’oiseaux de la famille des Sphéniscidés, évolue trop lentement et pourrait bientôt subir les conséquences désastreuses du changement climatique.

Le manchot est sans doute l’une des espèces d’oiseaux marins les plus fascinantes dans le monde. Évoluant principalement dans les eaux de l’Antarctique, de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande, ce petit cousin du pingouin semble s’adapter à son environnement et aux conséquences, pour le moins désastreuses, du changement climatique. Mais, il se pourrait que ce ne soit bientôt plus le cas.

Une nouvelle étude, partagée par la revue Nature Communications et relayée par ScienceAlert le 22 juillet 2022, affirme que l’évolution de ces oiseaux marins serait actuellement beaucoup trop « lente », et que cette évolution pourrait porter préjudice à l’espèce — elle ne pourra bientôt plus s’adapter au changement climatique actuel, jugé trop rapide pour sa capacité d’évolution.

L’évolution « lente » des manchots les rendrait vulnérables face au changement climatique

Cette étude de la revue Nature Communications nous dévoile les prémices de l’histoire des premiers manchots. Ces petits oiseaux marins, cousins proches du pingouin, se seraient étonnement et rapidement adaptés au climat et aux températures dans l’hémisphère sud (là où les températures sont très élevées durant l’été austral), après l’extinction de leur ancêtre, il y a plusieurs centaines de milliers d’années : le Palaeeudyptes klekowskii.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles