Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 735,11
    -248,13 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    15 885,02
    -290,08 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,0625
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • HANG SENG

    16 600,46
    -121,23 (-0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 530,39
    -911,25 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 061,82
    -61,59 (-1,20 %)
     

Manchester City-Real: "Tais-toi!", l'étonnante embrouille entre Guardiola et De Bruyne en plein match

Manchester City-Real: "Tais-toi!", l'étonnante embrouille entre Guardiola et De Bruyne en plein match

Lorsque Kevin De Bruyne a été remplacé à la 84e minute de la victoire 4-0 de Manchester City contre le Real Madrid en demi-finale retour de la Ligue des champions, mercredi soir, Pep Guardiola l'a chaleureusement salué. Mais pendant la rencontre, les deux hommes se sont livrés à une étonnante prise de bec, dont les images RMC Sport sont à découvrir ci-dessous.

La scène se déroule en seconde période, après une récupération d'Erling Haaland dans le rond central. Kevin De Bruyne hérite du ballon et tente de progresser rapidement. Mais un défenseur madrilène l'en empêche et lui fait perdre la possession à proximité de la ligne de touche.

Ce qui suscite l'ire de l'entraîneur catalan, au plus près de l'action, qui reproche vertement à son joueur de ne pas avoir fait de passe. Agacé, l'international belge lui répond du tac au tac avec la même véhémence: "Tais-toi! Tais-toi!"

Petit: "J'adore, c'est ça le foot!"

La séquence a plu à Emmanuel Petit, aux commentaires du match sur RMC Sport 1: "J'adore! J'adore! C'est ça le foot! Tu peux être un super joueur, un super entraîneur, mais c'est comme ça! On se respecte derrière et en plus ça stimule tout le monde! Quand t'es joueur sur le terrain et que tu vois ton meilleur joueur se prendre la tête comme ça, puis que derrière il essaie de faire le pressing, ça stimule tout le monde. Moi, j'adore! Ils veulent gagner tous les deux, ce sont des compétiteurs".

Article original publié sur RMC Sport