La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 205,19
    +662,86 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Des managers recrutés pendant la pandémie racontent comment ils gèrent leur équipe à distance

·2 min de lecture

Comment connaître son équipe sans jamais l'avoir rencontrée ? Comment diriger des personnes sans savoir leur façon de fonctionner, les codes de l'entreprise, le niveau de susceptibilité des uns et des autres ? La pandémie et l'essor du télétravail qu'elle a engendré pose de nombreux défis pour les managers recrutés pendant la crise sanitaire. S'intégrer et créer une cohésion d'équipe sont devenus plus difficiles et demandent parfois d'innover. À distance, conserver des salariés motivés peut aussi apparaître plus compliqué.

Beaucoup de managers n'hésitent pas à mettre en place des points individuels réguliers avec leurs collaborateurs, "avec la caméra activée pour maintenir un lien et capter les émotions, comprendre les réactions", souligne Stéphanie Guerrand, consultante en recrutement au sein du cabinet de ressources humaines Robert Half. "Ils lancent souvent la journée le matin, pour donner une impulsion", ajoute-t-elle. L'équilibre n'est pas toujours facile à trouver. "Il faut faire attention à l'évolution de la communication pour qu'elle reste efficace, sans entrer dans l'excès de communication qui risque d'entraîner une perte de temps."

Pour David Boutet, 37 ans, directeur de clientèle dans l'agence de communication Webershandwick, il est essentiel de recréer les échanges du quotidien. "J'essaie d'appeler mes collaborateurs, pour prendre des nouvelles, savoir sur quoi ils bossent, les féliciter sur le travail effectué." David passe aussi des coups de fil parfois sans objectif particulier, "pour s'efforcer d'échanger".

"Je pense qu'il faut aller jusqu'à organiser des récréations, des temps d'échange sans fonction précise, pendant lesquels les gens peuvent vider leur sac, parler de leur vie, évoquer les difficultés qu’ils peuvent avoir avec un client." Des moments plus informels essentiels pour son agence afin de faire circuler les idées et trouver des solutions aux problèmes.

Embauché depuis novembre avec quatre personnes sous sa responsabilité, David reconnaît que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Spotify permet désormais à ses employés de travailler là où ils le souhaitent
L’Agence spatiale européenne va recruter des astronautes, voici quelques pré-requis pour postuler
La routine matinale de Jeff Bezos comprend des moments pour 'ne rien faire'... et maximiser sa productivité
Croire à ces 6 idées reçues sur les millionnaires peut vous empêcher de faire fortune
Voici 5 secteurs qui devraient accorder des augmentations aux cadres en 2021