La bourse ferme dans 2 h 10 min

Managers, inspirez-vous de Bonaparte, l'empereur du storytelling

Issue de la petite noblesse corse, Napoléon Bonaparte naît en 1769. Il suit une formation militaire dès l’âge de 10 ans. Très tôt, il exprime le désir de forcer sa destinée et de conquérir le monde. La Révolution va lui fournir l'occasion d’assouvir son ambition. Mais, pour s’imposer auprès du grand public et des personnes influentes, le jeune militaire sait qu’il va devoir utiliser les médias de l’époque et écrire sa propre histoire. Il commence à se mettre en scène lors de la campagne d’Italie (1796-1797). Il publie et diffuse en France ses prouesses, ses conquêtes et ses discours. Il n’hésite pas à subventionner un quotidien, le Journal de Bonaparte et des hommes vertueux. Tout un programme ! Il devient dans ces récits César ou Hannibal franchissant les Alpes... Il gagne en popularité et arrive à tenir son public captif : les Français se pressent chez les vendeurs de rue pour connaître les dernières nouvelles de l’armée d’Italie et du glorieux jeune général.

Rentré en France, Bonaparte cherche un tremplin à sa carrière. Ce sera l’Egypte. Il «vend» aux membres du Directoire une expédition militaire sur la terre des pharaons pour contrer l’ennemi anglais. Son idée ? Couper les routes commerciales anglaises vers les Indes. Disposant d’une armée composée de 37.000 hommes de troupe et de quelque 10.000 marins, d’une flotte moderne de près de 360 navires, Bonaparte pense prendre et contrôler l’Egypte aisément. Cent soixante-sept savants, ingénieurs et artistes sont également du voyage. Leur mission consiste à inventorier, étudier et aménager ce territoire inconnu. Bonaparte dispose ainsi d’une équipe capable de communiquer et de raconter son futur triomphe, militaire certes mais aussi intellectuel et culturel. Dès le début, il ambitionne de devenir dans la conscience collective le nouvel Alexandre le Grand.

>> À lire aussi - Pour manager, inspirez-vous de François Ier

Le choix de son itinéraire par Bonaparte va tenir l’opinion publique en haleine... Première étape, l’île

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ford condamné à une lourde amende pour ses véhicules défaillants
Un couple d’agriculteurs ruiné par le bruit et l’odeur de ses cochons
Les Belges imposent l'arrondi dans les additions
Galapagos : il écrase une tortue et écope d'une amende de 11.000 dollars
Grève du 5 décembre : RATP et SNCF rappellent des cadres pour remplacer les conducteurs