La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 115,98
    +528,32 (+1,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 156,93
    +125,25 (+0,96 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2082
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    39 847,34
    -5 104,00 (-11,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 294,51
    -93,40 (-6,73 %)
     
  • S&P 500

    4 123,53
    +60,49 (+1,49 %)
     

"Le management du moi", la chronique de David Abiker

·1 min de lecture

La veille d’une réunion de travail dans une multinationale du luxe, organisée à l’heure du déjeuner, j’ai reçu ce courriel : «Avez-vous des souhaits particuliers parmi les menus suivants ? Végé / poulet / poisson / cacher / halal / sans gluten ?» Tant de choix, un tel respect pour ma sensibilité, mes convictions, mes goûts, mes allergies… C’était la première fois que l’individu qui somnole en moi était traité avec autant d’égards.

Pour blaguer, j’ai répondu : «Poulet séfarade, s’il vous plaît.» Je pensais faire rire l’assistante chargée de l’organisation, mais non. La réunion a eu lieu, j’ai mangé mon poulet, puis je suis revenu à mon travail, où l’on ne me demande jamais rien de personnel. Jusqu’à présent, je n’avais pensé mon job qu’en termes de devoirs. Jamais en termes de droits individuels. Derrière mon bureau, je me suis dit : «Et si j’exigeais de mon entreprise qu’elle respecte mon identité profonde et remette l’humain au cœur du sens au travail pour plus de disruption innovante ?»

Et si, désormais, j’exigeais de pouvoir amener mon chien au bureau en raison de mon hypertension ? Et si j’ajoutais à mes revendications un environnement de travail ergonomique ? J’ai demandé un changement de siège pour mon coccyx, un écran bleu pour mes yeux et plus de plantes vertes. J’en ai profité pour réclamer un tri de nos ordures afin de recycler le papier.

>> A lire aussi - Pour une entreprise plus verte, les salariés ont leur rôle à jouer

Mais mon chef-d’œuvre est probablement d’avoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Télétravail : vers un assouplissement à partir de la mi-mai
Faillite d’entreprise : ce rapport qui prône un maintien du paiement prioritaire des salaires
Chômage partiel : ce que prévoit le gouvernement pour les prochains mois
Ces pistes qui pourraient inspirer le gouvernement pour mieux protéger les travailleurs indépendants
Les conseils d'experts pour faire face à 6 situations de crise au boulot