Marchés français ouverture 5 h 4 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,19
    +42,50 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1966
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 887,37
    +94,23 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    52 754,57
    -381,49 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,22
    +16,27 (+1,18 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Mali: le colonel Assimi Goïta candidat à la présidentielle de 2022?

·2 min de lecture

Dimanche, le colonel Assimi Goïta, vice-président de la transition, était en visite de terrain dans le nord du Mali. Il a notamment eu droit à un bain de foule dans la localité de Goundame. Au même moment, à Bamako discussions passionnées se tenaient au sujet de son éventuelle candidature à la prochaine présidentielle. C’est une association qui se réclame de lui qui a lancé le pavé dans la mare en annonçant qu’il sera candidat en 2022.

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Devant quelques milliers de partisans réunis ce week-end à Bamako, Issa Kaou Djim, désormais président de l’Appel citoyen pour la réussite de la transition au Mali et très proche des militaires, a lancé un pavé dans la mare : « Assimi Goïta sera notre candidat, le candidat du peuple ! Il va gagner les élections ! »

► Lire aussi : Qui est le colonel Assimi Goïta, à la tête de la junte militaire au Mali?

Le colonel Assimi Goïta, vice-président de la transition, n’a pas encore officiellement réagi. Mais selon la charte de la transition en vigueur, il n’a pas le droit de se présenter à la présidentielle de l’an prochain. Zakaria Diarra, de la jeunesse du M5, mouvement politique, actuellement très critique vis à vis des militaires réagit : « Si jamais Assimi est candidat, nous allons encore sortir dans la rue pour dire clairement qu'il n'est pas habiliter à se présenter. »

Comme pour s’inviter indirectement au débat, l’imam Mahmoud Dicko, participant ce dimanche à un meeting populaire, a critiqué les dirigeants de la transition : « Vous croyez que moi je vais hésiter à le dire aujourd'hui? Vous ne pouvez pas avoir un président distant du peuple... »

Ici, le débat autour d’une éventuelle candidature du colonel Assimi Goïta ne fait que commencer.