La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0435
    -0,0048 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 808,20
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    18 766,23
    +406,43 (+2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    422,13
    +1,99 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,38
    +2,62 (+2,48 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2101
    -0,0074 (-0,61 %)
     

Malgré le reflux du covid, l'absentéisme va encore progresser cette année

EXCLUSIF - Selon une étude menée auprès de 282.000 salariés par Verlingue, le taux d'absentéisme devrait être en hausse à 5,6% cette année. En 2019, avant la crise du Covid, ce taux était de 4,8%. La région la plus affectée par le phénomène est Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Selon une vaste enquête menée par le courtier en assurances Verlingue portant sur un échantillon de 282.000 salariés, le devrait s’élever à 5,6% en 2022, contre 5,5% en 2021, 5,7% en 2020 et 4,8% en 2019.

Les secteurs les plus impactés en 2021 sont la santé (7,7%), l’agroalimentaire (7,1%) et le commerce (5,8%). Concernant la les experts de Verlingue expliquent le phénomène par le fait que le secteur "est exposé au premier plan de la crise Covid: rythme d’activité soutenu, fatigue, plus grande exposition au virus, la fragilité sanitaire et sociale de cette période a contribué à l’augmentation des composantes de l’absentéisme".

38% des salariés arrêtés au moins une fois dans l'année

La durée d’absence cumulée d’un salarié est de 38,8 jours (36,2 jours en 2019). Les arrêts longs, supérieurs à 31 jours, représentent en 2021 13% des arrêts, une proportion stable par rapport à 2019. Selon les calculs de Verlingue, le coût de maintien de salariés d'un arrêt long est en moyenne de 8.695 euros pour l'employeur, après intervention de la sécurité sociale. Le pourcentage de salariés arrêtés au moins une fois au cours de l'année atteint 38%, contre 35% en 2019. Verlingue note qu'il y a eu moins d'arrêts indemnisés en 2021 par rapport à 2020, mais c'est en hausse par rapport à 2019 (+17%).

Le principal facteur discriminant concernant l'absentéisme est l'âge. Plus on est vieux, plus on est absent. La proportion est ainsi supérieure à 6,5% pour les salariés de plus de 50 ans, contre moins de 5% pour les moins de 40 ans. D'une manière générale, les cadres et agents de maîtrise sont moins absents (3,1%) que les ouvriers et les employés (7,1%). Les femmes sont par ailleurs plus absentes (6,8%) que les hommes (4,6%).

PACA, le royaume de l'absentéisme

Enfin plus on est précaire, moins on est absent: Le taux n'est que de 2,9% pour les CDD, contre 5,7% pour les CDI. Et les salariés en poste depuis moins d'un an ont un taux d'absentéisme (3,1%) bien inférieur à ceux qui ont de l'a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles