La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 559,57
    -31,22 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 602,41
    -15,94 (-0,44 %)
     
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,03 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2174
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 855,50
    -10,40 (-0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    26 136,25
    -694,76 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    651,44
    +41,45 (+6,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    51,98
    -1,15 (-2,16 %)
     
  • DAX

    13 873,97
    -32,70 (-0,24 %)
     
  • FTSE 100

    6 695,07
    -20,35 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    +12,15 (+0,09 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 447,85
    -479,91 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,3684
    -0,0046 (-0,34 %)
     

Malgré la pandémie, le CES débute aujourd'hui

·2 min de lecture

En pleine pandémie, le CES de Las Vegas a ouvert de manière virtuelle. Cette année, beaucoup d'innovations ciblent les services médicaux à distance.

La santé numérique est sur le devant de la scène au grand salon annuel de la tech à Las Vegas, la pandémie ayant fait exploser l'utilisation des services médicaux à distance. Au Consumer Electronics Show, qui débute lundi, sont présentés toute une série d'outils pour faciliter les consultations en ligne ou au téléphone ainsi que toutes sortes de nouveaux capteurs biomédicaux et appareils permettant aux patients d'éviter des salles d'attente parfois bondées.

La demande pour les services de télémédecine devrait augmenter de 64% aux Etats-Unis selon les chercheurs du cabinet Frost & Sullivan, augmentant d'autant le besoin pour des plateformes de communication pratiques et efficaces et des appareils médicaux chez les particuliers.

"On a appris que passer du temps dans des salles d'attente avec d'autres patients malades pouvait être problématique et les gens cherchent d'autres moyens de se faire soigner", remarque Samir Qamar, médecin généraliste et créateur de MedWand, un outil permettant au patient de prendre lui-même sa tension, sa température, sa pression sanguine etc, et de transmettre les résultats directement via l'ordinateur. Il devrait être lancé dans l'année.

La pandémie a montré les lacunes de la technologie, comme le fait que certains patients n'ont tout simplement pas accès à internet, souligne M. Qamar, qui doit s'exprimer lors du CES. "L'un des gros problèmes réside dans la difficulté d'examiner les patients à distance", dit-il aussi à l'AFP.

Nombre d'entreprises se sont lancées sur le créneau pour développer des outils pouvant être utilisés à la maison, comme des stéthoscopes, des otoscopes pour examiner les oreilles, des tensiomètres et oxymètres. Mais ils doivent encore démontrer qu'ils sont hautement précis pour décrocher l'approbation des régulateurs, note M. Qamar.

Parmi les autres appareils présentés au CES figurent des outils pour surveiller l'état de santé des personnes âgées restant seules chez elles ou des appareils pouvant se porter, comme un b[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi