Marchés français ouverture 4 h 52 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,37 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    +73,67 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 646,99
    -109,87 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 667,19
    -260,57 (-0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    25 031,70
    +524,77 (+2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    603,29
    -76,61 (-11,27 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

Malgré la pandémie, le coût de la voiture électrique à parité avec l’essence dès 2023

·2 min de lecture

Malgré la crise, BloombergNEF maintient sa prévision de l’an dernier : dès 2023, le kilowattheure de lithium pourrait passer sous les 100 dollars, seuil en deçà duquel l’électrique devient moins chère à produire que la voiture à essence. Un tournant.

L’an dernier, à la mi-décembre, les analystes de Bloomberg New Energy Finance (BloombergNEF ou BNEF) livraient une vision optimiste du marché de la batterie et de l’automobile électrique. A voir l’évolution sur dix ans, ces chercheurs estimaient que le prix moyen du kilowattheure d’énergie électrique embarquée pourrait tomber sous la barre symbolique des cent dollars à l’horizon 2023. Aussi réjouissante soit-elle pour les constructeurs de voitures électriques, cette prévision paraissait déjà bien optimiste dans un monde qui n’avait pas encore sombré dans les turbulences soulevées par la pandémie. Alors depuis...

Le décollage des ventes mondiales de l’électrique tire le prix des batteries vers le bas

Un an plus tard et malgré les bouleversements du marché automobile, le “Battery Price Index” de BloombergNEF maintient ses prévisions. “A l’horizon 2023, le coût de la batterie au lithium-ion, qui était de l’ordre de 1.100 dollars le kWh en 2010, devrait descendre aux alentours de 100 dollars le kWh”, affirme l’institut de recherches statistiques. Mieux, ce coût pourrait même tomber à 58 dollars le kilowattheure en 2030, selon BloombergNEF.

Certes, la production automobile mondiale devrait régresser de 17 % sur l’année 2020, selon les récentes prévisions de Inovev. Certes, les immatriculations en Europe ont déjà chuté de 25,5 % sur les onze premiers mois de l’année (source : ACEA). En contrepartie toutefois, la demande à nettement augmenté pour les voitures à traction purement électrique (+ 64,5 % sur les 9 premiers mois de l’année en Europe) ou partiellement électrique (+ 180,4 %, source Inovev). Forcément pour réponse à la demande, les producteurs de batteries au lithium doivent hausser la cadence, clé d’une baisse du coût de revient et d’un taux plus élevé d’utilisation de l’outil industriel, plus vite amorti.

“En 2020 et pour la première fois de l’histoire, nous avons relevé des prix à moins de 100 dollars le kilowattheure”, certifie James Frith, analyste chez Blo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Véhicules électriques: Tesla veut réduire de moitié le coût des batteriesHybrides et électriques : leurs batteries s’enflamment et leurs constructeurs déchantentHybrides rechargeables : leur appétit réel fait débatToyota Mirai, une voiture comme les autres, mais à hydrogèneVéhicule à hydrogène: les équipementiers français technologiquement en pointe